Lors d’une de mes activités en lien avec l’innovation, j’ai découvert un produit formidable : un concept de poignée de casserole amovible. Un système pratique qui se connecte directement sur l’anse du contenant, d’un design épuré et d’une efficacité remarquable.

Il s’agit du concept cuisson-service inventé par la marque Cristel. Avec le même article, il est possible d’assurer la cuisson dans les meilleures conditions (avec la poignée) et de s’intégrer aux plus belles tables au moment du service (sans la poignée).

C’est plutôt malin, car le fait de pouvoir enlever la poignée est aussi un bénéfice évident pour faciliter le rangement dans un meuble ou un lave-vaisselle.

Ce concept a été breveté, notamment en répondant aux limites de l’offre du moment. En effet, à l’époque les systèmes de poignées amovibles n’étaient pas fiables et les contenants étaient inesthétiques au niveau du système d’accroche une fois la poignée enlevée.

Cette découverte m’a donné l’envie d’en savoir plus sur l’histoire de l’évolution de cette fameuse poignée amovible.

Dans cet article, je partage avec vous le résultat d’une recherche de brevets menée sur Espacenet de laquelle j’ai extrait 11 brevets d’invention qui ont marqué l’évolution de cet objet sur plus d’un siècle. Car il est toujours intéressant de prendre du recul sur un temps long pour voir se dessiner le chemin suivi.

L’évolution technique de la poignée de casserole amovible

La poignée détachable vissée

En 1893, l’américain Charles HOMMEL invente une poignée de casserole vissée dans le souci de faciliter sa manipulation. Les prémisses du manche détachable sont loin d’être parfaites, ce ne serait que par le temps de mise en oeuvre.

Brevet n° US509738

La poignée amovible oscillante

En 1896, l’américain Thomas WRIGHT invente une poignée amovible disposant d’un système d’enclenchement et de verrouillage actionnable par une simple rotation. Ce brevet préfigure les évolutions futures en matière de facilité d’usage.

Brevet n° US571851A

Poignée amovible avec appui plan

En 1918, l’américain Anton BORSSE invente une poignée détachable semblant plus fiable et plus robuste. Ce système d’emboitage et de verrouillage influence encore, un siècle plus tard, les conceptions actuelles.

Brevet n° US1268089A

Poignée verrouillable par une gâchette

Toujours en 1918, l’américain Anton BORSSE récidive en inventant une poignée qui se verrouille dès lors que l’utilisateur saisit la poignée en actionnant un système de gâchette. Le simple fait de relâcher la gâchette libère la poignée.

Brevet n° US1277182A

Poignée amovible oscillante avec étrier de fixation

En 1987, le français Gérard TABUTEAU invente, pour le compte de la société SITRAM, une poignée amovible oscillante disposant d’un système d’étrier de fixation, le tout verrouillable par un système de loquet. Vous noterez le système astucieux d’ergot élastique permettant de compenser les jeux pouvant apparaître lors d’un usage répété.

Brevet n° FR2584913B1

Poignée amovible mono corps

En 2001, les français Lionel VELO et Michel MONTGELARD inventent, pour le compte de la société SEB, une poignée amovible mono-corps. L’intérêt de cette invention est le retour à la simplicité en exploitant le fait que les casseroles disposent généralement d’un rebord incurvé. La poignée tire donc profit de cet environnement.

Brevet n° FR2788956B1

Poignée amovible fixée sur l’anse du contenant

En 2004, le français Paul DODANE invente, pour le compte de la société CRISTEL, un système de poignée amovible prenant appui sur une anse du contenant recourbée. Le système de verrouillage monobloc est astucieusement conçu pour compenser les jeux et favoriser la fiabilité et la robustesse de l’ensemble.

Brevet n° FR2835170B1

Poignée et rallonge amovible

En 2004, la française Carine PANASSIE invente une rallonge de manche amovible. Ce concept est l’intrus de cette liste de brevet, car la poignée n’est pas intégralement amovible. Mais je n’ai pas résisté à l’envie de partager avec vous ce brevet, car il propose une vraie solution favorisant l’usage du produit.

Brevet n° FR2851905A1

Manche amovible et adaptable à différentes épaisseurs de récipient

En 2005, les français Christophe LORTHIOIR et Michel MONTGELARD inventent, pour le compte de la société SEB, une poignée amovible formant une pince auto bloquante et adaptable à différentes épaisseurs de contenant grâce à un système astucieux de bielle. Une fois fermée la pince est verrouillée.

Brevet n° FR2842718B1

Poignée amovible magnétique

En 2013, le français Francis LEPAGE invente, pour le compte de la société ARC INTERNATIONAL, un système de poignée amovible logeant un aimant mobile coopérant avec un autre aimant fixe intégré dans l’embase fixée sur le récipient. La mobilité de l’aimant lui permet d’être attiré ou repoussé par l’embase en fonction de sa position pour faciliter l’assemblage ou le désassemblage de la poignée.

Brevet n° FR2983693B1

Poignée amovible et profil de récipient verrouillable

Ce brevet allemand décrit un système de verrouillage qui coopère astucieusement avec le profil du contenant spécialement conçu pour contribuer au verrouillage de la poignée. Ainsi le récipient est fait en une seule partie et simplifie le processus de fabrication.

Brevet n° WO2016146312A1

Quelles observations faire sur ces brevets d’invention

Une évolution plus qu’une révolution

La catégorie des poignées détachables pour ustensiles de cuisine creux A47J45/07 totalise 2805 brevets avec une augmentation croissante du nombre de publications. Cependant sur un siècle, on observe une évolution technologique plutôt lente. Au final, les brevets s’inscrivent plus dans une évolution incrémentale plutôt qu’une véritable révolution. Ce qui en réalité est le cas de l’écrasante majorité des inventions, quel que soit le domaine.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  L'évolution technique de la tente de toit : histoire d'innovation

Cela nous montre aussi que l’innovation peut se porter sur des concepts simples et astucieux : inutile de chercher des usines à gaz et une surenchère de technologie. Dites-vous que l’innovation est surtout pertinente quand elle répond à un problème et à une limite de l’offre actuelle, quelle que soit la technologie proposée.

Évolution sur un siècle du nombre de publications de brevets dans la catégorie A47J45/07 – Infographie consultable gratuitement sur Espacenet.

Une excellence française

C’est la France qui dépose le plus de brevets dans ce domaine. Portée par des entreprises comme Seb et Cristel, le savoir-faire français est incontestable dans ce domaine. Cela dit, pour le pays de la gastronomie, cela semble cohérent ! 🙂

Dans le cas de Cristel, il est intéressant de noter que la créativité est impactée par l’ambition du challenge : viser une excellence de qualité plus proche de l’orfèvrerie que des articles culinaires de l’époque. Cela nous montre que la formulation d’un défi et l’objectif visé sont aussi source d’innovation.

Apprendre à exploiter facilement les bases brevet pour innover

Si vous aussi vous avez envie d’exploiter les bases brevets par vous-même pour connaître l’état de l’Art dans votre domaine et analyser ce que proposent vos concurrents, ou alors, si vous ressentez le besoin d’explorer un autre domaine pertinent pour vous en inspirer : j’ai une solution pour vous !

Ma formation Exploration Brevets vous apprendra pas à pas comment exploiter facilement la mine d’or des bases brevets pour ne pas réinventer la roue ou pour explorer de nouvelles opportunités technologiques pour votre entreprise.

Vous apprendrez :

  • Comment tirer profit des bases brevet au bon moment pour innover intelligemment
  • Comment conduire une recherche sans vous perdre dans les millions de brevets disponibles
  • Les astuces pour analyser les brevets rapidement et évaluer leur pertinence
  • Comment créer facilement une synthèse de vos recherches de brevets et la partager 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.