Matrice de TRIZ et contradictions

Derrière un problème technique, il y a souvent des contradictions à résoudre. Leurs résolutions sont au cœur de la démarche de TRIZ. La matrice en est la partie la plus visible.

Contradiction technique

Dans l’esprit de TRIZ, une contradiction technique apparaît lorsqu’en voulant améliorer un paramètre A (effet positif), on dégrade un autre paramètre B (effet négatif).

Par exemple, si l’on veut augmenter le volume d’un objet, toutes choses étant égales par ailleurs, on va inévitablement en augmenter la masse. Du coup, un constructeur d’avion qui veut augmenter le volume de son appareil sans en dégrader le poids fait face à une contradiction technique.

Pour solutionner ces contradictions, TRIZ propose une matrice de résolution. Elle détermine une série de suggestions issues des 40 principes d’innovation de TRIZ qui, par expérience, apportent des solutions.

Comment utiliser la matrice de TRIZ

  1. Tout d’abord, analysez votre système avec la plus grande attention pour mettre en évidence les relations entre les causes et les effets.
  2. Puis, sélectionnez une contradiction pertinente à résoudre  : effet positif à préserver ou à améliorer + effet négatif à éliminer.
  3. Ensuite, transcrivez cette contradiction en utilisant 2 paramètres parmi les 39 standards.
  4. Puis, transposez ces paramètres dans la matrice de TRIZ.
  5. Enfin, utilisez les principes d’innovation résultants pour suggérer des solutions.

En reprenant l’exemple de l’avion, l’effet positif à améliorer est le volume d’un objet mobile et l’effet négatif à éliminer est le poids d’un objet mobile. Les principes d’innovation résultants sont les principes n° 2 (extraction), 26 (copie), 29 (fluide) et 40 (composite).

Contradiction physique

Une contradiction physique apparaît lorsqu’un objet doit être dans 2 états contradictoires en même temps.

Pour résoudre une contradiction physique, la méthode TRIZ suggère d’utiliser des principes de séparation

Par exemple, faute de place dans un studio, on veut que le canapé soit en même temps un lit 2 places. La solution est de séparer dans le temps chacun des états. A un moment de la journée, l’objet pourra être un canapé et à un autre moment, se transformer en lit : principe du clic-clac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *