3 façons d’innover en partant d’un problème

Rares sont ceux d’entre nous qui aiment avoir un problème à gérer. On associe souvent au problème, une image négative. Et pourtant sans être masochiste, on peut voir la situation du bon coté. Car en réalité, il est toujours plus facile d’innover lorsqu’on répond à un problème.

La valeur perçue par un utilisateur est souvent liée au problème que vous solutionnez avec votre concept. Si vous proposez un produit sans réellement répondre à un problème, vous galèrerez pour communiquer sur sa valeur ajoutée.

Il existe plusieurs approche d’un problème.

  • Le problème existe et vous le connaissez. Il vous enquiquine déjà.
  • Le problème existe mais vous ne le connaissez pas. Il est décelable facilement par une simple observation
  • Le problème n’existe pas encore. Mais il est probable qu’il arrive du fait de l’évolution du contexte.

A noter, qu’il existe aussi plusieurs états d’esprit face au problème et à la difficulté qu’il représente.

” Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.” Winston Churchill

1 – Comment résoudre un problème que vous connaissez déjà

Tout d’abord, il faut dire que nous sommes entourés de problèmes. Malgré tout, il y a ceux qu’on accepte de voir et ceux qu’on ignore volontairement. Non pas par manque de professionnalisme, mais tout simplement parce qu’on ne peut pas tout gérer en même temps … il faut bien se donner des priorités.

En tous cas, lorsque le problème est identifié, c’est sans doute le moyen le plus simple pour innover.

Identifier le vrai problème

Sommes-nous sûr d’avoir bien identifié le problème, la cause racine ? Pour cela, je vous invite à utiliser la méthode des 5 pourquoi. C’est simple mais terriblement efficace. Je constate autour de moi, que tout le monde connait cette méthode. Mais en réalité l’écrasante majorité ne l’utilise pas. Il est vrai que cela demande un effort de réflexion, mais ça en vaut vraiment la peine.

La méthode des 5 pourquoi pour trouver la cause racine d’un problème.

Prendre des notes

Il arrive aussi que l’on constate un problème mais, faute de temps ou d’attention, on ne prend pas le temps de le noter. Il nous traverse l’esprit mais sans s’ancrer véritablement. Du coup on l’oublie aussi vite qu’il est arrivé. Et c’est vraiment dommage car chaque problème, chaque étonnement, représente à lui seul, une potentielle pépite.

Pour cela, je vous invite à organiser votre prise de notes. Et ainsi maintenir à jour une liste de problèmes constatés. Essayez de prioriser votre liste pour ne pas être aveuglé par la quantité. Car lorsqu’on observe bien, ce ne sont pas les problèmes qui manquent …

Pour en savoir plus, découvrez 4 astuces pour réussir sa prise de notes.

Comprendre l’opportunité

Pour traiter un problème, et « être content » de le solutionner, il est important de prendre conscience de ce mécanisme. Résoudre un problème est une chance pour celui qui a conscience du levier qu’il a entre les mains.

Bivouac de tentes 2 secondes sur le GR20 – 2010

En novembre 2002 au sein du Campus Décathlon de Villeneuve d’Ascq, j’organise avec l’équipe projet le lancement de la collection Couchages et Tentes Quechua pour l’été 2004. Le chef de produit présente sa stratégie en indiquant entre autre son ambition de corriger un problème constaté sur les tentes : la difficulté de montage. Il inscrit dans son plan produit un projet d’innovation : “un système de tente à montage ultra-simple. Le rêve : démoder la tente actuelle ! Donner envie++ de camper !”. Les prémisses de la tente 2 secondes étaient là !
A travers cet exemple on comprend le lien entre le problème et l’opportunité d’un produit. Et plus le problème résolu est important, plus l’utilisateur est intéressé.

2 – Comment déceler un problème existant

Une observation efficace

Tout d’abord apprêtez-vous à devoir observer un produit ou un comportement et prendre le temps pour cela. Dans nos organisations où tout va vite, on ne prend pas assez le temps pour observer l’usage des produits.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quel planning prendre en compte pour construire son projet ?

Vous devez mettre en place une observation efficace. Vous serez surpris de constater à quel point il est facile de ne pas voir les problèmes qui nous entourent. Et le simple fait de prendre le temps de l’observation est souvent suffisant pour lister les problèmes engendré par tel ou tel produit ou service.

Mettre le doigt sur une frustration ou sur une peur est un excellent moyen pour créer un produit. J’attire votre attention sur le fait, qu’une émotion n’est pas toujours décrite verbalement par l’utilisateur et il faut savoir interpréter son comportement

L’analyse du cycle d’utilisation du produit

Il existe plusieurs façons d’observer l’usage d’un produit. Personnellement pour identifier les problèmes à résoudre, je parcours tout simplement la phase d’utilisation du produit. Le choix, l’achat, la mise en œuvre, le réglage, l’utilisation, le service après vente, la fin de vie, etc … Dans chaque phase de vie, se cachent des problèmes et donc des opportunités.

Pour cela, faites simple et visuel. Sur une feuille A4, placer sur l’axe des abscisses les étapes observées et notez pour chacune d’elle si cela est satisfaisant ou non. J’ai illustré le format que j’utilise juste au dessous.

L‘analyse du cycle d’utilisation d’un produit à réaliser en manipulant réellement le produit.

Pour ceux qui veulent pratiquer cette méthode, je vous ai préparé un document vierge prêt à être utilisé. Pour le télécharger cliquez sur le lien : Analyse du cycle d’utilisation d’un produit.

3 – Le problème n’existe pas encore … mais arrivera !

Prendre des hypothèses d’évolution

C’est un exercice plus difficile à mener car il nécessite de prendre des hypothèses d’évolution. C’est une forme de prospective qui s’appuie sur des tendances. Nous sommes donc dans un monde qui n’existe pas encore … et qui est donc plus difficile à imaginer.

Tout d’abord, listez les tendances qui sont quasiment sûr d’évoluer. Comme par exemple le vieillissement de la population, le monde qui s’urbanise de plus en plus, le réchauffement climatique, la pollution, le numérique, etc …

Puis, si vous extrapolez ces tendances sur le court et le long terme, vous aurez entre les mains une hypothèse de réflexion. C’est sur cette hypothèse qu’il faudra vous projeter pour définir ce qui deviendra problématique dans la vie des gens que ce soit vos clients, vos partenaires, vos prospects ou vos collaborateurs.

Identifier et résoudre des problèmes potentiels

Une fois que vous serez en mesure d’identifier ces problèmes, vous pourrez commencer à réfléchir comment les résoudre. Cela permettra de trouver des solutions face à des problèmes auxquels les gens ne sont pas encore confrontés. Cela veut aussi dire que vous aurez une longueur d’avance sur vos concurrents s’il n’ont pas fait cet exercice au préalable.

Cette démarche vous permettra d’engager des ressources sur des sujets de fond avec une vision plus long terme. Il est toujours intéressant d’avoir dans son portefeuille d’étude des thématiques comme celles-ci qui inévitablement généreront des opportunités.

On peut pousser l’exercice encore plus loin … en intégrant des tendances futures plus ou moins probables. C’est une bonne source d’inspiration pour créer des produits de rupture. Voici par exemple les Prévisions choc 2019 de Saxo Bank qui peuvent être pour vous une source d’inspiration.

Et maintenant ?

Chacune de ces pistes vous mènera vers des observations différentes. Personnellement, je vous conseille d’utiliser ces 3 leviers de conception.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  TRIZ pour les nuls : Une méthode de créativité efficace pour innover

D’ailleurs, les entreprises innovantes utilisent souvent au moins deux ou trois de ces voies pour innover. C’est le meilleur moyen de gérer un portefeuille de projet avec des horizons plus ou moins lointain.

Exercez-vous en 3 étapes

1 – Pour commencer, lisez l’article sur les astuces de la prise de notes.

2 – Ensuite, téléchargez mon outil pour examiner un produit et définir les problèmes dans plusieurs phases de vie. Puis appliquez-le à un de vos produits existant que vous voudriez améliorer.

3 – Enfin, listez les 5 tendances fortes qui vont impacter votre business. Et lancez-vous dans la réflexion.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous. Et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile 😉

A très vite sur le blog Innover malin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *