Bienvenue sur Innover Malin !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute profiter de mon nouveau guide 7 principes pour Innover Malin : Cliquez ici pour accéder gratuitement au livre ! Merci de votre visite et à bientôt !

Regardez autour de vous et vous constaterez que bon nombre d’objets conçus par l’homme sont symétriques. Et pour autant notre environnement et nos besoins ne le sont pas forcément …  Du coup, apprendre à concevoir des objets non symétriques vous aidera à proposer des formes qui s’adapteront mieux à leur environnement.

Pour commencer, je vais partager avec vous les secrets de ce principe d’innovation et surtout vous expliquer comment l’utiliser. Nous verrons ensemble 3 exemples qui vous permettront de bien comprendre son application et de l’utiliser immédiatement.

Ainsi ce principe d’innovation viendra compléter votre boite à outils pour libérer la créativité qui est en vous. Casser la symétrie sera pour vous l’occasion de faire un pas de côté et regarder votre produit sous un angle différent pour qu’il corresponde mieux au réel besoin de l’utilisateur. En appliquant ce principe, vous générerez en 10mn plusieurs idées pertinentes avec quelquefois des formes “perturbantes” mais terriblement efficace ;)

Le principe de Symétrie c’est Quoi ?

Dans notre monde, beaucoup d’objets sont symétriques. L’esprit humain aime l’ordre et l’équilibre. Pourquoi éprouve t’on le besoin irrésistible de redresser les cadres accrochés au mur lorsqu’ils sont de travers ? C’est parce que notre cerveau aime les choses symétriques !

En réalité, les objets symétriques nous attirent de façon innée. Que ce soit par rapport à des notions d’espace avec une symétrie de forme, ou des notions de temps avec une symétrie des cycles ou enfin des notions de nombre avec une symétrie dans la répartition, notre choix va naturellement privilégier ce qui est équilibré et symétrique.

Cela veut dire indirectement que la plupart des objets qui nous entourent sont symétriques non pas parce que c’est utile fonctionnellement mais parce que c’est ce que nous préférons instinctivement.

Ce principe d’innovation propose de casser cette symétrie et ouvre de fait la perspective de faire jaillir de nouvelles idées. C’est en quelque sorte prendre le contre pied de ce que pense la très grande majorité des concepteurs ou des designers. Une idée créative doit être rare. Si trop de personnes pensent à la même idée en même temps alors on ne peut pas considérer que cette idée soit créative. Ce principe vous aidera pour ça.

Comment faire pour appliquer ce principe d’innovation ?

Plusieurs formulations peuvent être utilisées pour exploiter au mieux l’Asymétrie. Voyons ensemble 3 formulations différentes :

1 – Rendre asymétrique la forme du [produit].

Ciseaux ergonomiques pour une meilleure prise en main

Prenons le cas des ciseaux.

Il y a peu de temps encore, les ciseaux étaient tous symétriques. Et maintenant on connait tous les ciseaux asymétriques qui ont pour avantage de pouvoir utiliser plus de doigts et du coup fournir un effort plus important.

Ou alors, ceux encore plus asymétriques prévus cette fois-ci pour droitier ou gaucher. Dans cet exemple la valeur d’usage des ciseaux est directement liée au renforcement de l’asymétrie.

“Rendre asymétrique la forme des [ciseaux] suggère cette idée là. C’est le cas de la marque de matériel de bureau FISKARS qui propose toute une gamme de ciseaux asymétriques.

On voit bien à travers cet exemple la graduation possible de ce principe d’innovation. Symétrie > asymétrie partielle > asymétrie renforcée > asymétrie adaptée à l’utilisateur.

2 – Modifier dans le temps les caractéristiques du [produit].

Sac à dos de ski avec une bretelle détachable pour prendre le télésiège en toute sécurité

Prenons l’exemple du sac à dos.

Pour tous ceux qui font du ski, on a tous galéré au moins une fois à retirer son sac à dos avant de monter sur un télésiège ou pire encore … d’avoir peur de le perdre une fois en hauteur ;-)

“Modifier dans le temps les caractéristiques du [sac à dos] vous invite à revisiter son cycle d’utilisation en vous autorisant à modifier une caractéristique néfaste à un moment donné et du coup de mettre le doigt sur ce genre d’idée.

Cette idée a permis à WED’ZE de proposer le Sac à dos Reverse avec une bretelle détachable pour pouvoir le faire passer facilement face à vous !

3 – Rendre asymétrique la répartition en nombre des [parties] du [produit].

Scooter à trois roues pour une stabilité optimale même à faible vitesse

Prenons le cas des scooters.

Pendant longtemps ils étaient tous symétriques du point de vue du nombre de roues : 1 devant et 1 derrière. Aujourd’hui on voit de plus en plus de tri-cycle avec deux roues devant.

“Rendre asymétrique la répartition en nombre des parties du [scooter] suggère cette idée de tri-cycle. Cela a permis à PIAGGIO de commercialiser des scooters plus stables et donc plus sécurisants.

Une astuce : si le produit est déjà asymétrique, faites l’inverse et essayez de le rendre Symétrique.

Vous venez de voir 3 exemples qui illustrent l’application de ce principe d’innovation. Désormais vous êtes armés pour l’utiliser et vous allez pouvoir passer à l’action en pratiquant un peu. Pour ça, je vous invite à réfléchir maintenant sur un produit qui n’a pas évolué depuis un certain temps. Il est temps de le dépoussiérer !!!

Faites vraiment l’exercice tout de suite. Ça ne vous prendra que 10 minutes ! Il faut « battre le fer pendant qu’il est chaud » !

Exercez-vous en 4 étapes

1 – Pour commencer, choisissez un produit dans votre environnement qui n’a pas évolué depuis longtemps.

2 – Ensuite, exploitez la fiche technique de votre produit ou celle de votre concurrent et listez les caractéristiques que vous allez changer.

3 – Puis, formulez la première phrase en l’appliquant à votre produit. Après l’annonce de la phrase, il faut vous l’imaginer mentalement : c’est un vrai effort à fournir !

4 – Enfin, forcez-vous à maintenir une réflexion de 10mn sur cette question. Si la première phrase ne vous inspire pas au bout de 30s : évitez de vous perdre dans des idées vagabondes …, passez à la deuxième, puis à la troisième. Ne vous découragez pas, il vous faudra répéter l’exercice plusieurs fois pour que cela devienne un automatisme.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous. Et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile ;)

A très vite sur le blog Innover malin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *