Principe d’innovation : changer localement une caractéristique de votre produit

Un changement local de l’une des caractéristiques d’un produit peut avoir des conséquences considérables sur la valeur perçue par l’utilisateur.

On imagine souvent qu’une innovation géniale est forcément issue d’une réflexion de haut vol. Il nous semble quasiment inconcevable qu’un produit révolutionnaire soit le résultat d’un petit ajustement sur un produit. Alors qu’en réalité, ça peut être le cas.

En appliquant ce principe, vous générerez en quelques minutes plusieurs idées pertinentes et qui vous sembleront évidentes après coup. Le type d’idées pour lesquelles vous entendrez autour de vous ” C’est tout bête, il fallait y penser ! “

Ce principe de qualité locale est issu des 40 principes d’innovation de la méthode TRIZ. A n’en pas douter, il viendra compléter votre boite à outils d’inventeur pour libérer la créativité qui est en vous. Pour ça, voyons ensemble plusieurs exemples pour bien comprendre son application et l’utiliser facilement.

Le principe de Qualité locale

Quelle partie de votre produit voulez-vous changer localement ?

Ce principe d’innovation propose de changer la qualité locale d’une partie de votre produit. Ça n’a l’air de rien techniquement et pourtant ça peut tout changer du point de vue de l’utilisateur.

Par définition, changer signifie de passer d’un état à un autre. Ce qui est rigide peut devenir partiellement souple. Ce qui est adhérent peut devenir partiellement glissant. Et ainsi de suite… Vous l’aurez compris, il s’agit d’associer deux états différents sur 2 zones différentes dans le but de spécialiser les différentes parties. L’idée est de faire en sorte que chaque partie de l’objet remplisse une fonction utile différente.

En outre, l’intérêt de ce principe est qu’il est facilement applicable, sans changer l’architecture du produit. Du coup, il fonctionne très bien pour du perfectionnement.

Pour autant, dès qu’on pense à changer la qualité locale d’une partie d’un objet, on imagine devoir associer deux contraires. La réalité est que le monde n’est pas forcément binaire et qu’il est quelquefois suffisant de changer légèrement la valeur d’un critère pour que ça soit utile.

Pour mieux comprendre, voici quelques exemples de paramètre avec une graduation possible :

Rigide > déformable > pliable > souple > fluide.

Monolithique > 1 cavité > x cavités > poreux > capillaire.

Opaque > perforé > partiellement transparent > transparent.

Comme on pouvait s’y attendre, on voit bien à travers ces exemples, que chaque graduation peut très bien donner lieu à une solution technique différente.

Comment faire pour appliquer ce principe d’innovation

Plusieurs formulations peuvent être utilisées pour exploiter au mieux la Qualité locale. Voyons ensemble 3 formulations possibles :

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  TRIZ pour les nuls : 40 principes d'innovation

1 – Changer localement une [caractéristique] du [produit]

Pour appliquer ce principe d’innovation, vous pouvez lister les caractéristiques du produit que vous décidez de changer. Ça peut être un critère fonctionnel, une forme, etc. En quelque sorte une caractéristique identifiée dans l’univers du produit. Pour faire simple, prenez les critères principaux issus d’une fiche produit.

Prenons le cas du tournevis.

Tournevis avec tête partiellement aimantée pour faciliter le maintien de la vis

“Changer localement une [caractéristique] du [tournevis] peut, par exemple, donner l’idée de travailler sur la matière de la tige. La recouvrir de plastique pour l’isolation électrique, l’aimanter partiellement pour contrôler le vissage dans des zones d’accès difficile. En effet quelle galère de toujours être obligé de tenir la vis pour éviter qu’elle tombe.

Cette idée a été mise en application par M-TEC. Seul le bout du tournevis est aimanté. D’ailleurs, aimanter l’intégralité de la lame aurait été un non-sens du point de vue économique et surtout en terme d’usage pour éviter que l’outil se transforme en sapin de Noël 😉

2 – Spécialiser les différentes parties du [produit]

Prenons le cas des gants.

Gants tricotés avec au bout des doigts une fibre compatible avec écran tactile

“Spécialiser les différentes parties du [gant] suggère, par exemple, l’idée de donner une fonction différente entre les doigts ou sur le même doigt.

Cette idée a permis à plusieurs marques de sport de proposer des gants avec le bout des doigts compatibles avec l’écran tactile du smartphone. En effet, quelle galère de devoir retirer ses gants à -10°c pour taper un SMS …

On voit bien aussi dans cet exemple, qu’une innovation correspond à un besoin à un moment donné. Car avec la commande vocale, bientôt, on pourra envoyer un SMS même avec des moufles…

3 – Rendre la structure du [produit] non-homogène

Prenons le cas de la paille. Oui tout bêtement la paille qu’on utilise pour boire.

Paille pour cocktail partiellement articulée pour une meilleure ergonomie

“Rendre la structure de [la paille] non-homogène” suggère, par exemple, l’idée de changer localement sa forme pour l’articuler : c’est la version que l’on connaît depuis des années. Après, on pourrait aussi imaginer changer localement sa forme pour en faire une “touillette”, etc.

D’autres exemples qui illustrent ce principe de qualité locale

Une âme en spirale structure le tuyau et permet sa flexion.
Le fond de l’assiette OneHandPlate est localement modifié pour un meilleur contrôle de la découpe des aliments avec une seule main.
Le fond de l’assiette 1handplate est localement fendu pour pouvoir y glisser le pied d’un verre.

Et maintenant ?

Vous venez de voir plusieurs exemples qui illustrent l’application de ce principe. À présent, vous êtes armés pour passer à l’action. Pour ça, je vous demande de réfléchir maintenant sur un produit qui n’a pas évolué depuis un certain temps. Il est temps de le dépoussiérer !!!

Faites vraiment l’exercice tout de suite. Ça ne vous prendra que 10 minutes ! Il faut « battre le fer pendant qu’il est chaud » !

À retenir pour changer localement une partie de votre produit

Pour aller plus loin…

Je vous invite à découvrir le reste des 40 principes d’innovation de TRIZ, car c’est une vraie mine d’or. Cela vous aidera à trouver d’autres solutions inventives et astucieuses.

Puis, si vous avez identifié un problème bien précis, vous êtes libre de suivre ma méthode TRIZ Express. Elle vous permettra de focaliser l’action de chaque principe sur l’objectif que vous voulez atteindre.

Enfin, si vous faites face à une contradiction, vous pouvez aussi utiliser la matrice de TRIZ. Elle vous permettra de limiter le nombre des principes à utiliser.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Principe d'innovation : segmenter votre produit

Bonne créativité ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *