Bienvenue sur Innover Malin !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute profiter de mon nouveau guide 7 principes pour Innover Malin : Cliquez ici pour accéder gratuitement au livre ! Merci de votre visite et à bientôt !

Dans un monde où l’offre est pléthorique, où la surenchère est sans limite … sacrifier une partie de votre produit semble à prime abord une aberration. Pourquoi est-ce que soustraire ou extraire quelque chose permettrait d’ajouter de la valeur ?

Pour commencer, je vais partager avec vous toutes les solutions qu’offre ce principe d’innovation et surtout vous expliquer comment l’utiliser. Puis, nous verrons ensemble 3 exemples qui vous permettront de bien comprendre son application et de l’utiliser immédiatement.

Le principe d’extraction deviendra avec le temps votre outil préféré. En appliquant ce principe d’innovation, vous générerez des idées souvent simplificatrices ou en rupture avec ce qui se fait déjà. L’art de la simplicité est sans aucun doute le plus difficile qui soit ;)

Le principe d’Extraction c’est Quoi ?

Pour bien comprendre, l’Extraction revient à enlever une partie du produit. C’est le principe d’innovation le plus contre nature qui soit. Tout d’abord, il faut dire que notre réflexe pour résoudre un problème est quasiment toujours d’ajouter une rustine au produit. Et pourtant, on sait bien qu’en ajoutant un élément … on ajoute aussi souvent des problèmes. En réalité, ce principe d’innovation nous incite donc à revoir le produit dans son ensemble. C’est un cheminement qui nous pousse obligatoirement à se détacher de l’existant … on n’a pas le choix !

De la même manière, pour se détacher de l’attraction terrestre, une fusée a besoin de boosters surpuissants. Et bien ce principe est sans doute le meilleur booster pour vous détacher de la fixation. Idéal pour trouver des idées en rupture avec la concurrence.

Ce principe ouvre aussi la perspective de la simplicité. Garder le juste nécessaire pour un maximum d’efficacité. La loi d’évolution des systèmes techniques tend vers un idéal qui est de maximiser les fonctions utiles et minimiser les effets néfastes ainsi que les coûts.

En premier lieu, tout nouveau produit qui arrive sur le marché met la priorité sur la fonction, sur ce qui est nouveau pour l’utilisateur. Ensuite au fil des ans, le produit évoluera inévitablement vers une diminution des contraintes. Et tant qu’il y aura des ressources pour simplifier le produit, ce principe sera très utile !

Comment faire pour appliquer ce principe d’innovation ?

Plusieurs formulations peuvent être utilisées pour exploiter au mieux l’Extraction. Voyons ensemble 2 formulations possibles :

1 – Enlever une partie du [produit].

Cardiofréquencemètre avec capteur infra-rouge placé derrière le boitier

Prenons le cas du cardiofréquencemètre utilisé en course à pied.

Auparavant il n’était vendu qu’avec une ceinture : le capteur, et une montre : le récepteur. Il est d’ailleurs pertinent de chercher à enlever la ceinture car elle glisse tout le temps lorsqu’on court … c’est vraiment désagréable sur une course longue.

“Enlever une partie du [cardiofréquencemètre] suggère d’enlever la ceinture et de placer ailleurs le capteur. Cette proposition donnera l’idée de le placer sous le boitier ou dans le bracelet.

Cette idée a permis à TOM TOM de proposer un cardiofréquencemètre sans ceinture avec un capteur infra-rouge intégré dans le boitier de la montre. Et du même coup, cette innovation a résolu à jamais le problème de la ceinture qui glisse … ;)

2 – Extraire du [produit] une propriété perturbatrice ou utile.

Aspirateur sans sac intégrant un système cyclonique pour limiter la perte de charge

Prenons le cas de l’aspirateur.

Avant il n’était vendu qu’avec des sacs pour filtrer et stocker la poussière. Des sacs consommables qui ont fait la fortune de plusieurs sociétés. Inutile de vous rappeler que le sac a vraiment un effet néfaste sur l’aspiration, une perte de charge terrible.

“Extraire de [l’aspirateur] une propriété perturbatrice” vous conduira inévitablement à chercher à supprimer cette perte de charge. A partir de cette réflexion, on peut donc imaginer d’appliquer de nouveaux procédés sans sac ou des procédés existants dans d’autres industries.

C’est cette réflexion qui a conduit James Dyson à chercher à appliquer le système de cyclone utilisé dans les scieries pour écarter la sciure de l’air. On peut dire qu’il aura été inspiré sur ce coup là …

On voit bien dans cet exemple la force d’une solution radicale, c’est ce que propose de faire ce principe. Ainsi, nous ne sommes plus dans le perfectionnement de l’aspirateur avec sac mais dans un nouveau concept qui fait réellement un saut de valeur et ringardise tous les autres produits…

Évidemment, il ne vous aura pas échappé sur la photo que l’aspirateur est sans fil … Et oui, Dyson a aussi exploité la première formulation ;)

Vitamines C : complément alimentaire pour retrouver la forme

Inversement, ce principe fonctionne aussi très bien avec des propriété utiles. Prenons l’exemple des vitamines.

Elles sont aujourd’hui extraites pour être proposées en parapharmacie. Le client consomme ainsi de manière ciblée ce dont il a besoin.

Et ça marche ! On le voit à la taille des linéaires de ces compléments alimentaires qui se développent de plus en plus.

Vous venez de voir 3 exemples qui illustrent l’application de ce principe. Désormais vous êtes armés pour l’utiliser et vous allez pouvoir passer à l’action en pratiquant un peu. Pour ça, je vous demande de réfléchir maintenant sur un produit qui n’a pas évolué depuis un certain temps. Il est temps de le dépoussiérer !!!

Faites vraiment l’exercice tout de suite. Ça ne vous prendra que 10 minutes ! Il faut « battre le fer pendant qu’il est chaud » !

Exercez-vous en 3 étapes

1 – Pour commencer, choisissez un produit dans votre environnement qui n’a pas évolué depuis longtemps.

2 – Puis, formulez la première phrase en l’appliquant à votre produit. Après l’annonce de la phrase, il faut vous l’imaginer mentalement : c’est un vrai effort à fournir !

3 – Enfin, forcez-vous à maintenir une réflexion de 10mn sur cette question. Si la première phrase ne vous inspire pas au bout de 30s : évitez de vous perdre dans des idées vagabondes …, passez à la deuxième. Ne vous découragez pas, il vous faudra répéter l’exercice plusieurs fois pour que cela devienne un automatisme.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous. Et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile ;)

A très vite sur le blog Innover malin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *