Bienvenue sur Innover Malin !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute profiter de mon nouveau guide 7 principes pour Innover Malin : Cliquez ici pour accéder gratuitement au livre ! Merci de votre visite et à bientôt !

Lorsqu’on est bloqué face à un problème et qu’on recherche une solution, il est parfois utile de casser pour reconstruire, de déstructurer pour réorganiser. Ce qui semblait impossible dans l’état, devient possible après s’être autorisé à segmenter l’objet sur lequel on travaille. En réalité, on a déjà tous vécu ce type d’expérience. Rappelez-vous comme vous étiez créatif avec des Legos entre les mains !

Pour commencer, je vais partager avec vous toutes les solutions qu’offre ce principe d’innovation et surtout vous expliquer comment l’utiliser. Nous verrons ensemble 3 exemples qui vous permettront de bien comprendre son application et de l’utiliser immédiatement.

Ce principe de segmentation viendra compléter votre boite à outils pour libérer la créativité qui est en vous. En l’appliquant, vous générerez des idées pertinentes et malines qui étonneront les personnes avec qui vous travaillez.

Le principe de Segmentation … c’est quoi ?

La Segmentation revient à diviser un [produit] en parties indépendantes. A l’aide des schémas suivants, vous en découvrirez différents aspects pratiques.

Tout d’abord, c’est un principe d’innovation intéressant car il offre la possibilité de rendre le produit plus flexible et plus adaptable. Ce qui était difficile avec une seule partie devient facile avec 2 ou plus.

Par ailleurs, ce principe d’innovation ouvre la perspective de mutualiser une partie pour plusieurs produits. Cela revient à partager une partie commune. C’est très intéressant dans une logique de gamme, ou tout simplement une logique économique. Tout le monde y trouve son compte !

De plus, on peut dire que la Segmentation facilite le démontage du produit et donc permet de prendre moins de place au moment du stockage ou du transport. Moins de volume = moins cher. Là encore tout le monde y gagne ;)

Et enfin, évidemment, tous ces intérêts peuvent être cumulés et c’est là une des forces de la Segmentation.

On peut même observer une certaine évolution des systèmes autour de ce principe d’innovation.

Par exemple, un produit qui était en un premier temps monobloc, se transforme en produit démontable, puis peut évoluer vers un système ré-organisable (produit 2 en 1) pour enfin se transformer en kit évolutif. On voit bien que la logique de cette évolution est d’apporter toujours plus de valeur pour l’utilisateur.

Comment faire pour appliquer ce principe d’innovation ?

Plusieurs formulations peuvent être utilisées pour exploiter au mieux la Segmentation. Voyons ensemble 3 formulations possibles :

1 – Diviser le [produit] en parties indépendantes.

Rasoir avec tête interchangeable pour ne renouveler que la partie usée

Prenons le cas du rasoir à main.

“Diviser le [rasoir à main] en parties indépendantes” suggère l’idée de segmenter le manche d’un côté et les lames de l’autre…

Cette idée a permis à GILLETTE de mettre de la valeur dans le manche et de vendre indépendamment les lames en tant que consommable. Un business très lucratif qui a permis à l’époque à cette entreprise de se développer. Et qui depuis a fait des émules…

2 – Rendre le [produit] démontable.

Lunettes avec bras détachables pour changer de style en 1 clic

Prenons le cas des Lunettes.

“Rendre les [lunettes] démontables” suggère l’idée de segmenter la monture d’un côté et la décoration de l’autre.

Cette idée a permis à ATOL de proposer à ses clients une variété de forme et de couleur clipable sur la même monture. De plus cela permet au client de faire évoluer le look de ses lunettes quand il le veut à un prix modique.

3 – Segmenter le [produit] et le réorganiser dans l’espace ou dans le temps.

Tabouret en bois transformable en draisienne

Prenons le cas du Tabouret.

“Segmenter le [tabouret] et le réorganiser dans l’espace et dans le temps” suggère l’idée de rendre le produit transformable en un autre objet … comme une draisienne ou une luge par exemple.

Cette idée a permis à IKEA de vendre un produit 3 en 1 ludique avec plus de valeur perçue. La segmentation est aussi très favorable dans le mode de distribution d’Ikea qui vend des produits à transporter et à monter soi-même.

Une astuce ;) si le produit est déjà démontable vous pouvez aussi appliquer ce principe aux parties du produit pour accroitre l’une de ses fonctions. Ça marche aussi très bien !

Vous venez de voir 3 exemples qui illustrent l’application de ce principe. Désormais vous êtes armés pour l’utiliser et vous allez pouvoir passer à l’action en pratiquant un peu. Pour ça, je vous demande de réfléchir maintenant sur un produit qui n’a pas évolué depuis un certain temps. Il est temps de le dépoussiérer !!!

Faites vraiment l’exercice tout de suite. Ça ne vous prendra que 10 minutes ! Il faut « battre le fer pendant qu’il est chaud » !

Exercez-vous en 4 étapes

1 – Pour commencer, choisissez un produit dans votre environnement qui n’a pas évolué depuis longtemps.

2 – Ensuite, formulez la première phrase en l’appliquant à votre produit. Après l’annonce de la phrase, il faut vous l’imaginer mentalement : c’est un vrai effort à fournir !

3 – Puis, forcez-vous à maintenir une réflexion de 10mn sur cette question. Si la première phrase ne vous inspire pas au bout de 30s : évitez de vous perdre dans des idées vagabondes …, passez à la deuxième, puis la 3ème. Ne vous découragez pas, il vous faudra répéter l’exercice plusieurs fois pour que cela devienne un automatisme.

4 – Enfin et si vous avez encore du temps, appliquez ce principe d’innovation à une partie seulement de votre produit.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous. Et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile ;)

A très vite sur le blog Innover malin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *