Bienvenue sur Innover Malin !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute profiter de mon nouveau guide 7 principes pour Innover Malin : Cliquez ici pour accéder gratuitement au livre ! Merci de votre visite et à bientôt !

Cette partie de TRIZ est très propice à la conception de nouveaux produits. Sachant que chaque système technique évolue selon un arbre phylogénétique, ces lois nous permettent d’en décrire l’évolution probable. Magique non ? ;)


Loi d’évolution #1 : Intégralité des parties d’un système technique

Un système technique doit avoir un élément moteur, un organe de transmission, un organe de travail et un organe de contrôle → le système doit être complet. Si une partie est défaillante, le système n’est pas viable… Chaque fonction du système doit atteindre une performance suffisante ou minimale pour que le système soit pleinement opérationnel.

Comment faire ?

  • Observez le niveau de performance du système.
  • Améliorez la partie défaillante ou renforcer le niveau de contrôle.

Exemples :

Perceuse et scie oscillante

Perceuse avec limiteur de couple, perceuse avec LED → augmentation du contrôle. Découpeuse par vibration pour des découpes difficiles dans des espaces restreints → évolution de la transmission.

Retour en haut


Loi d’évolution #2 : Conductibilité énergétique du système

Cette loi revient à libérer le passage de l’énergie entre les différents organes via différents types de champs : gravitation, mécanique, thermique, électromagnétique, chimique, biologique.

Comment faire ?

  • Observer les champs qui unissent les parties de votre système. N’hésitez pas à faire un schéma.
  • Diminuer le nombre de conversions de l’énergie utile.
  • Optimiser les champs défaillants et/ou supprimer les champs néfastes

Exemples :

aspirateur et bbq

Aspirateur DYSON → optimisation de la puissance d’aspiration (sac = néfaste). Barbecue Weber sous cloche → optimisation de la conductibilité thermique.

Retour en haut


Loi d’évolution #3 : Coordination des rythmes des parties

Pour qu’un système technique fonctionne correctement, le rythme de ses parties doit être coordonné en fréquence, vibration et périodicité. Les rythmes peuvent s’harmoniser ou se compléter.

Comment faire ?

  • Observez les rythmes de votre système.
  • Évaluez l’intérêt de faire évoluer votre système vers une synchronisation des rythmes, une opposition des rythmes, une harmonisation des fréquences ou intégrer une action pendant les intermittences.

Exemples :

Attache de vigne et trotinnette

L’attache de vigne biodégradable : la durée de vie de l’attache correspond à la durée dont a besoin la plante pour bien grandir. Trottinette pour enfant d’Oxelo : synchronisation de la rotation des roues avant et de l’inclinaison du guidon pour suivre la bonne trajectoire.

Retour en haut


Loi d’évolution #4 : Augmentation du niveau d’idéalité

Cette loi est sans doute la plus importante. Elle explique à elle seule la tendance globale de l’évolution des systèmes. Un système tend vers un idéal dont le volume, le poids, la surface, le coût tendent vers zéro à iso-performance. D’ailleurs, un système ne peut survivre que si son idéalité augmente.

Comment augmente t ‘elle ?

L’idéalité augmente si on augmente les fonctions utiles ET /OU si on diminue les fonctions inutiles ou néfastes. Naturellement dans le cycle de vie d’un produit, on observe que l’idéalité augmente d’abord par le service rendu avec plus de fonctions utiles puis en un second temps elle augmente par la réduction d’effort avec une optimisation et une simplification du système.

Comment faire pour atteindre cette idéalité ?

  • Observer les fonctions néfastes lors du cycle de vie du produit.
  • Énoncez le problème.
  • Cherchez à résoudre le problème en augmentant le service rendu et/ou en réduisant les efforts.

Action par ordre de priorité :

  1. Lister les éléments existants : partie du système, ressources extérieures à proximité.
  2. Supprimer un élément existant.
  3. Utiliser un élément existant.
  4. Dupliquer un élément existant.
  5. Ajouter un nouvel élément.

Exemples :

kinect et IPad

Kinect Xbox 360  → suppression de la télécommande ET augmentation du service rendu. Tablette IPad  → suppression du clavier physique grâce à l’écran tactile ET augmentation du service rendu.

Retour en haut


Loi d’évolution #5 : Développement inégal des entités

Le développement inégal des sous-systèmes conduit à des contradictions. Mais surtout, la performance du sous-système la plus inefficace limite la performance totale du système.

Comment faire ?

  • Évaluez la performance de chaque partie du système et déterminez si l’une d’elles est un frein à l’exploitation du système.
  • Augmentez l’efficacité de la partie la moins efficace.

Exemples :

semelle vibram et telecommande

Semelle Vibram → augmentation de la durée de vie d’une chaussure de randonnée. Télécommande sans pile Enocean → l’énergie est fournie directement par la pression sur la télécommande. L’exploitation de la télécommande n’est plus liée à la durée de vie de la pile.

Retour en haut


Loi d’évolution #6 : Transition vers le super système

Après avoir épuisé les possibilités d’innovation d’un système, celles-ci apparaissent au niveau du super-système.

Comment faire ?

  • Analysez l’évolution de votre système dans son environnement en utilisant la matrice des 9 cases.
  • Définissez si l’idéalité augmente en intégrant votre système dans le super-système.

Exemples :

bloc-baie et chauffage au sol

Le bloc baie → le volet roulant s’intègre dans l’architecture de la fenêtre et ne forme qu’un seul bloc. Chauffage dans le sol → le radiateur est intégré dans le sol et répartit sur toute la surface.

Retour en haut


Loi d’évolution #7 : Transition vers le micro-niveau

Les systèmes ont tendance à évoluer du macro-niveau vers le micro-niveau.

Plus concrètement, une structure monobloc aura tendance à se segmenter en éléments de plus en plus dynamiques. Les substances transitées évoluent vers plus de fluidité. Les surfaces fonctionnelles deviennent de plus en plus actives.

Comment faire ?

  • Prenez votre système et imaginez-le transiter vers un niveau plus dynamique.
  • Faites varier la segmentation et la flexibilité de sa structure : rigide > articulée > souple > fluide, …
  • Faites varier l’état dans lequel vous transitez des substances vers plus de fluidité : solide > liquide > pulvérisation > gaz, …
  • Rendez vos surfaces fonctionnelles plus actives : aspect > agent actif > élément de contrôle, …

Exemples :

multi prise et poele

Pivot power de Quirky → segmentation des éléments avec liaisons articulées (principe de la chaîne de vélo). La poêle Tefal avec son système Hot Spot → le fond intègre un capteur thermique qui permet de contrôler la montée en température.

Retour en haut


Loi d’évolution #8 : Augmentation de la dynamisation et du niveau de contrôlabilité

Tendance à augmenter les organes de contrôle. Un système technique tend à évoluer vers un niveau de contrôlabilité plus important pour atteindre un niveau d’auto-contrôle. Le système tend à devenir autonome avec de moins en moins d’intervention humaine.

Comment faire ?

  • Faites évoluer votre organe de contrôle : mesure > feedback > adaptatif > auto-apprenant > auto évolutif, …
  • Faites évoluer le niveau d’intervention de l’homme : action principale > action limitée > contrôleur > superviseur, …

Exemples :

reveil et Tahoma

Le réveil intelligent Withings → adapte l’heure du réveil en fonction des cycles du sommeil. Système Tahoma de Somfy → La centrale domotique contrôle la position d’un store de terrasse et peut réagir en cas de fort vent en le repliant automatiquement.

Retour en haut


Chaque loi représente à elle seule une opportunité de faire évoluer votre système. C’est aussi un bon moyen d’analyser des produits concurrents et en un instant de pouvoir identifier des évolutions possibles.

A travers une démarche structurée, TRIZ nous permet de définir le champ du possible. Reste à vous de définir la mise en œuvre de votre idée qui correspondra le mieux à une attente réelle de l’utilisateur et à une acceptation du marché.

Comment appliquer dès à présent ces lois d’évolution sur l’un de vos produits ?

1 – Pour commencer, choisissez un produit de votre gamme qui n’a pas été retravaillé depuis longtemps.

2 – Ensuite, appliquez ces lois dans l’ordre que vous voulez, mais traitez-les toutes.

3 – En même temps, listez sur une feuille, sans censure, toutes les idées qui vous passent par la tête. Vous pouvez faire l’exercice seul mail l’idéal est de le pratiquer à 3 ou 4 personnes, pas plus.

4 – Puis, sélectionnez en groupe les 3 idées les plus fortes.

5 – Enfin, donnez leur un nom et faites-en une première esquisse pour une future présentation.

N’hésitez pas à me faire un retour sur cette reformulation des lois d’évolutions des système de TRIZ.

A bientôt sur le blog Innover Malin et n’oubliez pas de partager l’article ! ;)

One Reply to “TRIZ pour les nuls [Partie 1] : 8 lois d’évolution d’un produit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *