Le diagramme FAST est un outil d’analyse visuel qui propose de décomposer les fonctions d’un produit pour mieux les appréhender. C’est une solution efficace pour concevoir un nouveau produit ou identifier un problème à résoudre !

Souvent on cherche à résoudre un problème technique par une solution technique. Cela sans forcément chercher à prendre du recul sur les fonctions du produit et sur l’impact en termes d’usage.

Et pourtant quand on creuse un peu, il arrive qu’une solution technique ne remplisse que partiellement des fonctions ou que l’enchaînement des sous-fonctions soit discutable. En somme, il arrive qu’un produit, de par sa structure et son comportement, ne satisfasse pas entièrement le besoin.

Pourquoi utiliser le diagramme FAST

F.A.S.T est l’acronyme en anglais de « Function Analysis System Technique ». Ce diagramme peut vous être utile pour plusieurs approches.

Une approche fonctionnelle et technique du produit

Si vous partez d’une feuille blanche, le diagramme FAST vous aidera à décomposer la fonction de votre produit en sous-fonctions plus faciles à appréhender. Par décomposition successive, le diagramme vous guidera vers des solutions techniques plus évidentes.

En réalité, c’est l’approche classique de ce diagramme qui généralement s’utilise suite à une analyse fonctionnelle.

Diagramme FAST : décomposition des fonctions d’un produit.

Une approche centrée sur l’usage du produit

Si vous partez d’un produit existant, le diagramme FAST vous sera utile pour définir toutes les séquences d’utilisation et identifier celles qui « clochent ».

Sachant que le diable se cache dans les détails, il est intéressant de décomposer l’usage d’un produit en sous-fonctions pour agir localement sans forcément tout remettre en cause.

C’est cette approche que nous allons étudier dans cet article.

Diagramme FAST : décomposition d’une séquence d’usage d’un produit.

La création d’un diagramme FAST vous aidera à :

  • Partager une vision commune du projet,
  • Identifier et clarifier le problème,
  • Comprendre les relations entre les fonctions,
  • Stimuler la créativité sur la base d’une nouvelle représentation.

Une fois réalisé, le diagramme FAST vous permettra d’avoir une bonne connaissance du produit. Vous pourrez ainsi formuler plus facilement une solution face à un problème fonctionnel identifié.

La logique de construction d’un diagramme FAST

Le diagramme FAST est un outil visuel qui permet de représenter sous forme de diagramme les relations logiques qui existent entre une fonction à satisfaire et l’acteur ou des solutions techniques.

Ce diagramme se construit sur la logique d’un questionnement.

Diagramme FAST : logique de questionnement pour la construction

Les 3 questions fondatrices d’un diagramme FAST

Comment cette fonction doit-elle être assurée ?

  • On passe à une fonction technique d’ordre inférieur,
  • La réponse se fait en allant de gauche à droite.

Pourquoi une fonction doit-elle être assurée ?

  • On passe à une fonction technique d’ordre supérieur,
  • La réponse se fait en allant de droite à gauche.

Quand cette fonction doit-elle être assurée ?

  • On fait ici référence aux fonctions qui se passent en même temps. On recherche ce qui est simultané.
  • La réponse se fait en se déplaçant verticalement.

Bon à savoir …

Les fonctions ou sous-fonctions doivent être décrites par un verbe à l’infinitif et un complément.

Il se peut que pour une même question vous ayez deux réponses. Dans ce cas, veillez à définir s’il s’agit d’un « OU » ou d’un « ET ». En fonction du cas, adaptez la représentation graphique adéquate.

Diagramme FAST : relation entre les actions

Cette logique de lecture multi-directionnelle, oblige le concepteur à vérifier la cohérence des enchaînements et leurs pertinences.

Si le produit répond à plusieurs fonctions (comme c’est très souvent le cas), il faudra réaliser un diagramme FAST pour chacune des fonctions qui vous intéressent.

Comment appliquer un diagramme FAST à un produit

Voici un exemple appliqué au sac à dos utilisé lorsqu’on part skier à la journée. Il s’agit là d’un produit existant pour lequel nous voulons analyser la séquence d’usage qui correspond à l’embarquement sur un télésiège.

Pour des raisons de sécurité évidentes, il est demandé à ce que les sacs à dos soient positionnés sur le genou ou sur le siège. En revanche, il ressort que cette étape est délicate pour les skieurs.

Dans cet exemple, nous cherchons donc à analyser et améliorer un produit existant dans une phase de vie précise de son usage.

1 – Définissez la fonction à satisfaire et l’acteur

Cette étape correspond à l’expression du besoin. Pour que l’objectif soit partagé par tous et soit compris, il est préférable d’utiliser des verbes qui définissent clairement l’action. Dans notre exemple, nous retiendrons la fonction de s’installer sur le télésiège.

Éviter des verbes comme « permettre » cela vous obligera à trouver le bon terme. N’oubliez pas que les mots ont un sens précis.

Si vous avez réalisé au préalable une analyse fonctionnelle, vous pouvez vous en servir pour extraire les fonctions essentielles.

Concernant l’acteur, cela peut être l’utilisateur directement. Dans notre exemple prenons le cas du skieur. Il est important d’être précis dans la dénomination de l’acteur. Car on se rend bien compte qu’entre un skieur, un snowborder ou un VTTiste, les contraintes peuvent être différentes

Diagramme FAST : le cadrage

2 – Construisez votre diagramme FAST

Pour commencer, remplissez le diagramme de la gauche vers la droite en vous posant la question du « comment ». Sous entendu, « comment procéder » pour rendre l’action possible. Pour répondre à cette question, utilisez un verbe actif et formulez une action mesurable.

Ensuite, identifiez les actions simultanées qui se déroulent en même temps.

Par exemple :

La question à se poser : Comment s’installer sur le télésiège (en toute sécurité)?

La réponse : Il faut au préalable : tenir le sac à dos devant soi ET s’asseoir sur le siège ET baisser la protection ET tenir les 2 bâtons ensemble.

Diagramme FAST : décomposition de la séquence d’installation d’un skieur sur le télésiège.

Puis, testez la logique dans le sens du « pourquoi » c.à.d de la droite vers la gauche.

Enfin, si à une étape la logique ne tient pas, reformulez certaines séquences. Le diagramme doit pouvoir se lire facilement dans les deux sens.

Par exemple :

La question à se poser : Pourquoi enlever ses bâtons ?

La réponse : Pour avoir une main libre ET tenir les 2 bâtons ensemble. La réponse est correcte dans ce cas, donc on valide la logique du diagramme.

Enrichissez votre diagramme avec un évènement ou des remarques intéressantes à prendre en compte lors de la lecture.

3 – Analysez en groupe ce diagramme.

C’est le moment d’identifier les séquences insatisfaisantes, voire critiques. C’est un des objectifs de cette analyse.

On voit bien dans cet exemple qu’il faudrait avoir 3 mains pour tenir le sac à dos, les bâtons et assurer l’installation correcte sur le siège.

Plusieurs pistes s’ouvrent à vous pour une séance de créativité selon si vous être concepteur de bâtons de ski, de sac à dos ou de siège de remontée mécanique :

  • Les bâtons s’accrochent ou se rangent quelque part …
  • Le sac à dos libère momentanément l’espace du dos tout en restant accroché …
  • Le fonctionnement du télésiège s’adapte à un skieur qui ne peut pas utiliser ses mains …
  • Le dossier du télésiège s’adapte à un skieur qui porte un sac sur le dos …
  • etc.

Une fois cette analyse réalisée, lancez-vous et libérez l’inventeur qui est en vous. Votre seule limite est celle de votre imagination !

Et maintenant ?

La logique de questionnement du diagramme FAST est très pertinente pour approfondir l’usage d’un produit existant. Cela vous apportera un nouvel éclairage sur votre produit et vous permettra de partager une vision commune avec vos interlocuteurs.

Vous identifierez avec plus de clarté le problème auquel vous devez répondre en comprenant mieux les relations qui unissent l’ensemble des fonctions. La décomposition en sous-fonction vous permettra de manipuler des actions plus faciles à appréhender.

Le fait de mettre le doigt sur un problème qui enquiquine l’utilisateur est un bon point de départ pour innover. Encore faut-il que cet axe d’innovation soit pertinent. C’est la raison pour laquelle il est important de procéder à une priorisation des pistes d’innovation avant de vous lancer dans une séquence de créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.