J’adore lorsqu’un nouveau produit arrive sur le marché, car c’est toujours l’occasion d’apprendre quelque chose.

  • Comment ce produit a évolué au fil du temps sur son arbre d’évolution ? 
  • Pourquoi en est-il arrivé là ?
  • Quels enseignements pouvons-nous en tirer ?

Récemment, mon regard s’est porté sur une tente de toit créée par Quechua. Le concept est génial et permet de positionner en quelques minutes une structure gonflable sur le toit d’un van : idéal pour les amoureux de la nature en quête de liberté !

Pour vous faire voyager – vous aussi – sur le chemin d’évolution de ce produit, je vous propose de passer en revue plusieurs brevets d’invention qui ont jalonné son parcours. Évidemment cette liste est imparfaite, car j’ai dû faire des choix parmi la centaine de brevets qui parlent de ce type de produit.

L’évolution technique de la tente de toit pour véhicule

La tente juxtaposée et accrochée au toit de la voiture

En 1919, l’américain PURCELL ISAAC dépose le brevet d’une tente accrochée au toit d’une voiture sous le n°US1394579A. Ce groupement ne constitue pas encore une tente de toit, car ce dernier n’est pas assez robuste pour supporter le poids de plusieurs personnes. Mais les prémisses sont là.

La tente s’intègre à l’arrière du véhicule

En 1928, les canadiens MARGOT AUGUSTUS et WILLIAM déposent un brevet sous le n°US1745264A d’une tente qui s’intègre à l’arrière d’une voiture. La structure de la tente devient partiellement supportée par le véhicule et devient plus dynamique pour son déploiement grâce à ses articulations. On peut imaginer facilement que le toit de la voiture n’est pas encore en capacité de supporter 2 campeurs, mais on se rapproche de la tente de toit !

La (première) tente de toit

En 1951, l’américain RALPH WHEELER invente une tente supportée entièrement par la voiture, brevet n°US2727252A. La structure constituée de 2 coques se déploie par translation dans une autre dimension. Elle est maintenue en position par 4 barres faisant office de colonnes.

Par ailleurs, on observe que l’évolution de la structure de la voiture vers plus de robustesse a permis un groupement total de la tente avec le véhicule. En revanche, elle reste volumineuse et on imagine facilement une forte résistance au vent.

La tente de toit aérodynamique

En 1956, l’américain NCILSON NELS dépose un brevet sous le n°US2817852A d’une tente déployable en éventail et protégée par une coque intermédiaire favorisant l’aérodynamisme pour le transport. La vitesse atteinte par les véhicules est devenue une contrainte forte à prendre en compte.

La tente de toit qui couvre l’accès à la voiture

En 1958, l’américain TOLF ELMER dépose le brevet n°US3028609A pour une tente qui déploie un auvent protégeant localement l’accès depuis la voiture. La tente fusionne encore un peu plus avec la voiture. Vous noterez soit dit en passant que la tente devient de plus en plus compacte au moment de son transport.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Le treuil qui coûte 10 fois moins cher : histoire d'innovation

La tente avec une entrée face avant et vue panoramique

En 1968, la canadienne DOMENEGHETTI LARA invente une tente sous le n°CA790920A avec une structure déployable dans le sens longitudinal du véhicule et offrant une ouverture panoramique. On peut noter sur l’illustration que l’échelle remplit astucieusement le rôle de structure.

La tente de toit en forme de dôme

En 1981, le canadien REIMER PAUL invente la tente de toit en forme de dôme sous le n°CA1102657A. La tente devient souple sur les parties courbes de sa structure maintenant la toile. L’analogie avec l’évolution de la tente de randonnée saute aux yeux : un produit en influence un autre ! 🙂

La tente de toit adaptée au break

En 1982, l’allemand LEFFERS KARSTEN dépose un brevet sous le n°DE8211681U pour une tente constituée d’une seule pièce rigide déployable. Cette solution offre une alternative simple et robuste. A noter que cela est possible, car elle est montée sur le toit assez long d’un break. L’entrée cette fois-ci se fait par l’arrière du véhicule.

La tente de toit multifonctions

En 2003, le canadien GURSEWAK SINGH GILL dépose un brevet sous le n°CA2434459A1 pour une tente de toit multifonctions. Sa structure modulaire peut se transformer en tente de toit, en canoë, en armoire de rangement ou en bateau pantoon.

La tente à déploiement automatique

En 2017, le chinois ZENG XIANGHONG dépose un brevet sous le n°CN108104584A pour une tente de toit à déploiement par motorisation électrique. L’utilisateur qui était l’assembleur de la tente devient le superviseur du montage : le produit devient plus autonome.

La tente de toit avec structure gonflable

En 2019, les chinois CHANG YINGQUAN et LIU JUNCHI déposent un brevet sous le n°CN211115112U pour une tente déployable par gonflage. L’utilisation d’un fluide (l’air) permet un gain de poids et une amélioration significative de la compacité pour le rangement.

Quelles observations faire sur ces brevets d’invention

L’intégration de la tente

Les tentes ont évolué vers plus d’intégration avec la voiture. Tout d’abord, la tente était juxtaposée à la voiture, puis partiellement supportée par celle-ci et enfin totalement portée sur le toit.

Le dynamisme de la structure

L’architecture de la tente de toit est devenue de plus en plus dynamique. Tout d’abord, un assemblage de pièces rigides, ensuite les parties rigides sont devenues articulées, puis souples et enfin déployables grâce à un fluide.

L’intervention humaine

Le contrôle du montage à évoluer avec le temps. Tout d’abord, l’utilisateur devait monter sa tente intégralement, ensuite son action était limitée au contrôle du déploiement d’une structure articulée. Et enfin, il est devenu superviseur de l’opération du fait de la motorisation électrique. Le produit demande de moins en moins d’effort à l’utilisateur.

Ces différentes étapes sont énoncées dans les lois d’évolution de la méthode TRIZ. Vous pouvez aussi identifier plus facilement comment ces produits ont évolué en vous aidant des 20 critères gradués.

Chaque invention s’appuie sur un principe d’innovation

Pour chacun des brevets, vous avez sans doute identifié le principe d’innovation qui traduit le mieux l’évolution par rapport à la version précédente du produit. C’est l’occasion de vous montrer la simplicité des principes en jeu pour innover sur un produit.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Principe d'innovation : renforcer le dynamisme de votre produit

Nous avons abordé ici le dynamisme, le groupement, la qualité locale, l’autre dimension, le fluide et la multifonctions. Ce sont 6 principes issus des 40 principes d’innovation de TRIZ

Si cet article sur l’évolution de la tente de toit vous a plu, je vous invite à découvrir d’autres produits en cliquant sur la liste des articles similaires juste au-dessous. 

    1 réponse pour "L’évolution technique de la tente de toit : histoire d’innovation"

    • Diallo

      Une invention à caractères novateurs intéressants. Les innovations qui s’en sont suivies ont rendu la tente plus confortable

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.