Les produits évoluent au fil du temps vers une solution idéale, c’est une histoire de survie. Ainsi l’apparition de nouvelles fonctionnalités et de perfectionnements successifs font cheminer un produit sur son arbre d’évolution.

Lorsqu’on cherche à créer un nouveau produit, on cherche évidemment à faire mieux que ce qui existe déjà, sinon à quoi bon… Mais à vrai dire, il n’est pas toujours évident de prendre du recul et de savoir par quel bout prendre le projet pour le faire évoluer dans le bon sens.

Améliorer un nouveau produit est une chose, mais chercher à le faire tendre vers son idéal en est une autre. Cela suppose que l’on soit au clair sur l’objectif à atteindre et que l’on balise le chemin pour y arriver.

La méthode TRIZ nous indique la voie à emprunter. À travers une formulation simple, vous ferez apparaitre les leviers de conception vous permettant de cheminer vers l’idéalité de votre produit.

Idéalité : la formule magique de TRIZ

Le principe d’idéalité

Les systèmes techniques évoluent toujours vers une solution idéale. D’ailleurs, un système ne peut survivre que si son idéalité augmente. Si ce n’est pas le cas, le produit sera supplanté par une offre meilleure.

Pour atteindre ce résultat idéal, il vous faut :

  • Maximiser les fonctions utiles pour augmenter le bénéfice de votre produit
  • Diminuer les fonctions néfastes pour améliorer la performance du système
  • Diminuer les coûts au niveau économique et environnemental

La formule magique

La manière de faire tendre votre produit vers son idéal se traduit par la formule suivante :

Formule de l’idéalité selon TRIZ.

Vous pouvez donc agir sur un de ces critères ou sur l’ensemble. Vous l’aurez compris, l’important est d’agir dans le bon sens, là ou le potentiel est le plus important.

Le cycle de vie d’un produit innovant

Lorsqu’un produit innovant arrive sur le marché, il apporte un bénéfice fort pour l’utilisateur. On observe donc une augmentation forte des fonctions utiles. 

La tente 2 secondes commercialisée par Quechua en 2005 a révolutionné le monde de la randonnée grâce à un bénéfice fort sur le temps de montage.

Puis des problèmes sont remontés par les utilisateurs et les ingénieurs apportent de nouvelles améliorations. Ils cherchent ainsi à maximiser les fonctions utiles et à diminuer les fonctions néfastes et les coûts. Le produit chemine ainsi vers son idéal.

Suite aux retours utilisateurs, le temps de repliage a été amélioré par les ingénieurs de Quechua grâce à un système de sangle plus pratique : le concept de la tente 2 secondes Easy est né.

Ensuite à force d’amélioration, le produit arrive à un stade de perfectionnement qui se stabilise. Pour ainsi dire, les efforts pour résoudre les derniers problèmes techniques deviennent moins rentables.

Et enfin, l’utilisateur s’habitue aux bénéfices du produit qui au fil du temps lui paraissent « normaux ». Les petits inconvénients du début deviennent désormais plus visibles. Il devient urgent de les traiter : un nouveau cycle s’amorce.

La tente 2 secondes Easy – Photo centre média de Quechua.

Comment tendre vers l’idéalité de votre produit

Étape 1 : Exprimer le besoin

Lorsqu’on crée un nouveau produit, il est toujours intéressant d’exprimer simplement le besoin. Il est important de s’assurer de bien comprendre à quoi sert le produit qu’on est en train de développer ou d’améliorer : sa raison d’être.

Ce questionnement permet de prendre conscience du caractère perfectible des solutions courantes, surtout pour de nouveaux produits.

Pour cela, il vous suffit de compléter ces phrases :

  • Le produit rend service à…
  • Le produit agit sur…
  • Son action vise à…

Étape 2 : Identifier des axes d’amélioration

Pour identifier les axes d’amélioration, il est souvent nécessaire d’observer le produit sous toutes les coutures. Et bon nombre d’améliorations s’appuient sur une bonne représentation d’un problème. 

Se représenter le problème est donc une étape déterminante pour la suite. Cela permet d’une part de le comprendre et d’autre part de visualiser où et quand il apparaît pour agir au plus juste.

On innove toujours mieux quand on répond à un problème.

Pour vous aider dans la formulation, voici quelques pistes à explorer…

  • Rendre meilleure une fonction utile
  • Faire disparaître une fonction néfaste
  • Diminuer les coûts économiques et écologiques
Formulation pour rechercher l’idéalité selon TRIZ.

Étape 3 : Identifier des ressources disponibles

La solution se trouve dans le monde du problème. C’est en raisonnant ainsi que l’on s’inscrit sur le chemin de la simplicité visant à se prémunir contre une sophistication excessive.

Pour décrire le monde du problème et en tirer profit, il vous faut au préalable lister les éléments existants : 

> Parties du système

Les parties du système peuvent être un composant ou une partie, et ce sous différentes formes : solides, liquides ou gazeuses, etc.

> Ressources disponibles

Les ressources disponibles peuvent englober des objets proches, mais aussi toute énergie ou moyen d’action existants : actions mécaniques, électriques, magnétiques, la gravité, la lumière, l’énergie potentielle, etc. 

Étape 4 : Utiliser des principes d’action

Ensuite arrive le moment de la recherche de solutions. La méthode TRIZ propose des principes d’action avec un ordre bien précis. 

Ces principes d’action doivent donc être utilisés pour suggérer une amélioration du système sur un des axes qui était précédemment identifié.

1. Supprimer un élément existant

Ce premier principe d’action est plutôt radical, car il revient à supprimer une partie du système ou une ressource directement concernée par le problème à résoudre. La solution souvent la plus élégante est de supprimer le problème plutôt que de chercher à le résoudre.

2. Utiliser un élément existant

Dans ce cas, la solution peut être apportée par un élément déjà existant. En effet, la solution est souvent là sous vos yeux. Il suffit donc de mettre à contribution ce qui existe déjà en le faisant évoluer dans le bon sens. Il peut se révéler utile également de dupliquer un élément existant. 

3. Ajouter un nouvel élément

Et enfin, le problème peut être résolu en ajoutant quelque chose de nouveau. Cela doit être la dernière solution à envisager, car ajouter un nouvel élément indirectement générera probablement de nouveaux problèmes à résoudre.

Et maintenant ?

En suivant cette méthode, vous tendrez à faire évoluer votre produit vers son idéal. Si vous ne le faites pas, dites-vous que quelqu’un le fera à votre place. Alors il vaut mieux prendre les devants ! 

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  TRIZ : le TOP 10 des principes d'innovation

L’idéalité fait partie des outils puissants de la méthode TRIZ qui permettent à de nombreuses sociétés d’innover. Cette approche méthodique vous donnera les moyens d’innover juste en étant guidé pas à pas.

Si vous avez envie vous aussi d’innover avec la méthode TRIZ, je vous invite à découvrir nos formations. Vous pouvez choisir selon plusieurs formats en fonction de vos disponibilités et de vos envies.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.