Dans notre quotidien, on constate tous que le monde change très vite. Et en avançant dans la vie, on perd souvent l’envie de se remettre en cause. Soit parce qu’il est trop tard pour changer… ou tout simplement parce qu’on est convaincu d’avoir raison. Et en même temps, on aimerait être reconnu pour ses idées ou avoir le pouvoir de trouver une solution pour tout…

En réalité pour innover, il est essentiel de développer sa curiosité et sa créativité. Pour cela le meilleur moyen est d’entretenir sa capacité à rester ouvert sur le monde. Il est important d’absorber comme une éponge les évolutions sociétales, techniques et réglementaires. Toutes ces évolutions sont une somme d’opportunités à saisir absolument pour déceler une innovation qui colle parfaitement aux besoins actuels et futurs.

Une étude menée aux Etats-Unis par la société CBInsights auprès de 101 startups qui ont échoué est édifiante. La raison n°1 de l’échec pour 42% des cas est d’avoir proposé un produit qui ne correspondait pas au besoin du marché. Cette étude montre qu’il ne suffit pas d’avoir une grande expertise ou de maîtriser une technologie  pour réussir. Ce qu’il faut avant tout, c’est résoudre un vrai problème universel rencontré par de nombreuses personnes.

En clair, pour rester dans la course il faut rester ouvert, curieux, douter de nos certitudes, accepter le changement, vivre de nouvelles expériences et briser la routine. Et surtout pour accueillir des idées nouvelles, il faut faire de la place dans son esprit 😉

Lutter contre la fixation

Un des freins principal à l’imagination est notre inertie psychologique. Nos habitudes et nos références tendent inexorablement à nous ramener à des solutions connues. Nous appelons cela “le syndrome de la fixation“.

Notre esprit se fixe inconsciemment sur un raisonnement qui finalement est assez étroit au vu de l’ensemble des solutions possibles. Nous restons confortablement dans le même paradigme. Et le meilleur moyen de prendre conscience de cette fixation, c’est de décaler le regard pour avoir un œil critique et neuf.

C’est souvent une dérive dans le développement de nouveaux produits. On est conditionné par ce que nous avons l’habitude de faire. On a du mal à imaginer des innovations de rupture … à sortir du cadre. Et on se contente souvent de simples améliorations.

C’est l’histoire du fabriquant de clou à qui on demandait ce qu’il avait compris de l’évolution de son marché. Il répondait que les clients avaient besoin de clous qui se plantent mieux, qui ne se tordent pas, qui résistent dans le temps et pensait avoir raison jusqu’au jour où … quelqu’un inventa la vis à bois – brevet CA19595A de 1884. Ne connaissant que l’univers du clou et vivant dans un monde clos, il en a fait une fixation. Cette histoire montre bien que la compréhension d’une situation est une photo à l’instant t. Si le contexte change notre analyse devra aussi évoluer … sous peine d’être rigide, buté et probablement avoir tort.

« La mesure de l’intelligence est la capacité à changer. » Albert Einstein

En réalité plus nous avançons dans la vie, plus notre esprit s’encombre comme un vieux grenier avec plein de choses inutiles. Petit à petit nous perdons notre plasticité cérébrale au profit de schéma de pensée répétés depuis des années… Au final nos croyances et nos peurs nous rendent coupable de rejeter les idées nouvelles au nom de nos certitudes.

D’où l’importance de cultiver notre ouverture d’esprit en fréquentant de nouvelles personnes, en s’ouvrant à des idées et à des points de vue différents, mais aussi en bousculant nos petites habitudes du quotidien: changer de trajet, goûter des saveurs inédites, accepter l’imprévu …

La tolérance

En matière de créativité, un des secrets est la diversité et la tolérance. Car en réalité nous ne vivons pas dans un schéma binaire. Le monde n’est ni blanc ni noir mais il y a une multitude de gris qu’il faut savoir nuancer.

Cela revient à se préparer au changement et à accepter des idées nouvelles qui viennent d’autrui. Il faut sortir de la logique qu’une idée est bonne qu’à partir du moment où elle vient de nous … pour en quelque sorte flatter notre égo. Au contraire accepter une idée nouvelle, même si la démarche n’est pas naturelle à prime à bord, c’est se donner la possibilité de l’enrichir, de profiter d’un regard différent.

« Il n’est jamais trop tard pour renoncer à vos préjugés. » Henri David Thoreau.

Si l’on observe la nature, la diversité est la condition même de l’adaptation. Plus il y a d’espèces, plus on a de chance que l’une d’elle soit adaptée aux nouvelles conditions.

Agir sur soi

Pour réussir à sortir des sentiers battus, vous n’échapperez pas au besoin de progresser et d’agir sur vous-même. Pour mieux comprendre le monde qui vous entoure, vous devez déjà travailler sur vous-même.

Il est clair que nous ne sommes pas nés en étant ouvert d’esprit, mais je vous rassure cela s’acquiert. Évidemment certaines personnes auront plus tendance à l’être par nature. Les raisons peuvent être multiples car nous n’avons pas reçu la même éducation, effectué les mêmes rencontres ou tout simplement vécu les mêmes expériences.

Nos réalisations dépendent en premier lieu de notre capacité à les imaginer et au courage de les réaliser. D’une manière ou d’une autre, nous sommes tous un peu prisonnier de notre mental. Il faut donc programmer notre esprit pour se libérer.

« Il est absurde de s’ignorer soi même quand on veut connaître tout le reste. » Platon

En réalité, il faut rêver qui nous voulons vraiment être et ce que nous voulons réaliser pour avoir ensuite l’envie puis le courage de passer à l’action. Un mental en harmonie prépare à une vie supérieure.

Passer du temps sur le terrain

Écouter est la plus grande qualité et surtout le meilleur moyen de recevoir des informations qui vous permettrons d’innover. Écouter ses clients, permet de répondre à leurs besoins. Si votre passion du sujet traité vous amène en empathie avec eux, vous anticiperez leurs attentes. Si vous les aimez, vous les surprendrez avec des produits qu’ils ne pouvaient même pas imaginer.

En somme, plus vous serez connecté à votre marché avec de bonne intentions, plus vous serez pertinent sur les solutions apportées. Pour cela vous devez accepter les gens pour qui ils sont vraiment. Ils seront plus enclins à venir se confier à vous parce qu’ils se sentiront en confiance en discutant avec quelqu’un de patient et à l’écoute.

Le meilleur moyen d’écouter ce qu’il se passe dans la vraie vie, c’est de passer du temps sur le terrain. Cela vous libèrera du besoin d’avoir toujours raison sans forcément connaître la réalité des choses… On apprend toujours du monde extérieur, cela nous permet de découvrir de nouvelles idées. Souvenez-vous que les plus grandes sources de richesses viennent des gens autour de vous. Pour cela, soyez de nature généreuse et accueillez les nouveautés comme des opportunités de progresser dans vos réflexions.

« Une fois par an, allez quelque part où vous n’êtes jamais allé. » Dalaï-Lama

A chaque fois que vous avez l’occasion d’une ouverture sur l’extérieur que ce soit à travers la lecture d’un livre, la réalisation d’un voyage, la participation à une conférence ou tout simplement une discussion, je vous invite à faire un compte rendu et d’y associer des actions à mener. Il faut toujours que l’écoute soit active et au service de l’action.

Profiter de la vie

En général on est plus ouvert d’esprit lorsque l’on a confiance en soi et lorsque l’on sait profiter de la vie. En mode projet et libéré de certaines contraintes, la vie devient un monde rempli d’opportunités.

« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse. » Albert Einstein.

Vous verrez de nouvelles portes s’ouvrir et vous découvrirez un environnement rempli de couleurs. Vous développerez votre esprit d’aventure et votre envie de construire un projet fort. S’amuser dans son quotidien c’est se libérer du poids des contraintes qui vous entoure et c’est surtout le meilleur moyen d’être créatif. Soyez fun !

Garder l’esprit critique

Mais attention être ouvert d’esprit ne signifie pas gober n’importe quoi ! Rester critique et douter sont l’assurance de vous rapprocher de la vérité. Il serait catastrophique de bâtir un projet sur une idée fausse ou une théorie sans fondement. Prenez en compte toutes les idées mais garder une conscience libre pour remettre en cause les possibilités qui s’offrent à vous.

Une étude menée par l’institut Kantar Sofres au sujet de la confiance dans les médias met en avant une contradiction intéressante. Seulement 25% des français jugent internet fiable, contre 52% pour le journal et 56% pour la radio. Et pourtant, l’écrasante majorité des français à 82% partagent des infos sur les réseaux sociaux… Ce qui montre bien la nécessité de rester vigilent.

Pour vérifier la « solidité » d’une information, faites un travail de journaliste : croisez vos sources, étudiez les preuves ! Lutter contre les mécanismes de la crédulité, c’est se protéger de l’ignorance et de la tentation de voir les choses plus simples qu’elles le sont vraiment.

L’ouverture d’esprit fait partie prenante du processus de créativité. Mais au-delà de la créativité, être ouvert d’esprit est une qualité essentielle pour enrichir son existence et progresser sur le chemin de votre vie.

« L’œil ne voit que ce que l’esprit est prêt à comprendre. » Henri Bergson.

Cela vous ouvre la porte à des relations plus sincères et profondes avec les gens que vous rencontrez. Si votre entourage ressent que vous êtes à l’écoute et intéressé, il sera plus enclin à partager avec vous des connaissances, des réseaux, des passions et des idées.

Pour mettre en pratique tous ces principes, je vous invite à faire 2 choses dès à présent

1 – Pour commencer, travaillez sur vous et commencez par améliorer votre écoute. Pour cela rien de plus simple : supprimer « OUI MAIS … » de votre vocabulaire … vous verrez votre écoute sera plus active et orientée vers des solutions. Essayez cela dès aujourd’hui, vous verrez que ce n’est pas si simple …

2 – Ensuite, programmer dès à présent du temps sur le terrain. Que ce soit un stage en magasin ou chez un client, passez du temps à comprendre les réels besoins de celui qui achètera et utilisera votre produit. Sautez dans le bain ! C’est le moment de l’immersion. Et surtout, allez y détendu et soyez ouvert, c’est le meilleur moyen de capter un maximum d’idées.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous. Et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile ;)

A très vite sur le blog Innover malin !

  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *