Biomimétisme, les 6 étapes clés pour vous en inspirer

Le biomimétisme est un processus d’innovation qui s’inspire du vivant. Par analogie, des solutions produites par la nature peuvent solutionner vos problèmes techniques actuels dans de nombreux domaines.

Grâce au génie humain, les progrès techniques ont largement développé nos sociétés. Et il faut s’en réjouir dans de nombreux domaines. En revanche, l’impact sur la nature est souvent catastrophique et nous sommes loin d’avoir résolu tous les problèmes auxquels nous faisons face.

Il se trouve peut-être que vous vous interrogez sur ces enjeux environnementaux et que vous vous demandez comment agir à votre niveau. Ça tombe bien, vous allez justement découvrir dans cet article, une méthode de créativité originale pour répondre à ces questions et enrichir votre boite à outils d’innovateur 🙂

Pourquoi utiliser le biomimétisme

Le biomimétisme vous donnera un bol d’oxygène pour traiter les problèmes différemment. Cette démarche peut s’appliquer dans de nombreux secteurs de l’activité humaine tels que la médecine, l’industrie, l’architecture, l’agriculture, l’énergie et les matériaux.

Aujourd’hui, on décode de plus en plus les secrets du vivants grâce notamment à l’observation de la nature mais aussi grâce à nos connaissances biologiques et techniques. C’est un moyen fantastique d’enrichir votre processus créatif en vous appuyant sur des technologies simples, éprouvées et sobres.

Souvent low-tech, ces solutions sont durables et peu coûteuses. Un bon moyen pour vous permettre de réconcilier le progrès avec le respect de l’environnement !

Le Biomimétisme c’est quoi

Ce mot vient du grec bíos (vie) et mímêsis (imitation). Le biomimétisme est donc tout simplement le fait de vous inspirer de la nature pour vos créations. A cela, une notion s’est ajoutée, celle de la durabilité. L’idée sous-jacente est de vous inscrire dans une démarche de développement durable.

Biomimétisme = bio-inspiration + durabilité.

Depuis toujours, le vivant s’est adapté en continu à son environnement par le jeu de l’évolution et de la sélection naturelle. Dans ce processus lent et long, la nature a résolu de nombreux problèmes de bio-ingénierie. Vous pouvez donc vous en inspirer sans modération mais toujours avec humilité.

Dans les faits, on observe souvent que la résolution d’un problème est proche d’une situation analogue dans le monde du vivant. Ainsi, vous pouvez transposer dans votre univers technique ce qui a été résolu par la nature précédemment.

Un peu d’histoire

Léonard de Vinci est l’exemple qui vous vient probablement tout de suite en tête lorsque vous pensez aux inventions inspirées du vivant.

Il est vrai que ces machines volantes inspirées de l’observation des oiseaux ont nourri notre imaginaire. Léonard de Vinci a tout d’abord observé les principes du battement d’ailes et du vol plané des oiseaux. Puis, il s’est intéressé au vol des chauves-souris et des insectes pour enfin s’intéresser au vol artificiel.

Il avait compris que la nature avait mis des millions d’années à optimiser tous les systèmes de bio-ingénierie. Et que les solutions les plus efficaces et frugales se trouvaient sous nos yeux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment maîtriser les 4 étapes du processus créatif

« Toute action naturelle est engendrée par la nature de la plus courte façon que l’on puisse trouver. » Léonard De Vinci – Génie

La théorie

Le biomimétisme a été théorisé en 1998 par la scientifique américaine Janine Benyus. Ces travaux l’ont conduite à écrire plusieurs ouvrages de référence qui inspirent aujourd’hui de nombreux chercheurs, ingénieurs et entrepreneurs.

Voici le titre d’un de ses ouvrages traduit en français : “Biomimétisme : Quand la nature inspire des innovations durables”.

Quelques exemples de biomimétisme

Voici quelques exemples qui illustrent la richesse des solutions proposées.

  • Les crochets de la bardane ont inspiré l’inventeur du Velcro,
  • Les doigts du reptile gecko ont inspiré des systèmes de préhension de certains robots,
  • La peau du requin mako a inspiré la combinaison de natation Fastskin de la marque Speedo,
  • Les termitières ont inspiré l’Eastgate building, un éco-habitat muni d’un système passif de climatisation basé sur un courant d’air naturel,
  • La carapace des scarabées Stenocara a inspiré les systèmes de récupérateur d’eau contenue dans l’air,
  • Le bec profilé et tranchant du martin-pêcheur a inspiré le TGV japonais Shinkansen qui roule à plus de 300 km/h.

Comment appliquer le biomimétisme en 6 étapes

Le biomimétisme est une démarche de créativité qui fonctionne sur le principe de l’analogie. Si vous rencontrez un problème technique, il se trouve que la nature l’a peut être déjà solutionné il y a des milliers, voire des millions d’années. Et oui, je sais ça fait bizarre 🙂

Partant de là, vous pouvez transposer votre problématique dans le monde du vivant pour trouver probablement une solution sobre et éprouvée.

Le processus de créativité

Voici les 6 étapes clés pour vous guider dans cette transposition :

  1. Définissez le problème à résoudre.
  2. Transposez votre problématique dans le domaine du vivant.
  3. Identifiez des modèles biologiques pertinents.
  4. Analysez des stratégies biologiques mises en jeu pour résoudre le problème.
  5. Transposez en retour cette solution dans votre domaine technique.
  6. Imaginez des mises en œuvre possibles.

Les ressources documentaires

Pour vous aider dans l’identification des modèles biologiques, je vous conseille de consulter le site de AskNature.org. Ce portail a été créé par l’Institut de Biomimétisme – The Biomimicry Institute – de Janine Benyus. Il propose des ressources intéressantes à travers une base de données en ligne.

Site internet de AskNature.org du Biomimicry Institute

D’autres ressources intéressantes sont mises à votre disposition par l’association Ceebios. Vous y trouverez des outils et de nombreux ouvrages de références dont des rapports institutionnels et des thématiques.

Association Ceebios – Réseau de compétences en biomimétisme

Les normes

Il faut reconnaître que cette discipline se structure de plus en plus, notamment avec un gros travail de normalisation. Voici les principales normes en vigueur qui peuvent vous intéresser.

  • ISO 18458 : Biomimétique – Terminologie, concepts et méthodologie
  • ISO 18459 : Biomimétisme – Optimisation biomimétique
  • XP X42-502 : Biomimétisme – Intégration de la biomimétique dans les démarches d’éco-conception

Et maintenant ?

La nature a travaillé pendant des millions d’années pour optimiser des processus de bio-ingénierie. C’est pour vous une mine d’or gratuite qu’il vous suffit d’utiliser avec toute la curiosité de nos prestigieux aînés.

En réalité, le biomimétisme n’est pas qu’un simple outil de créativité. C’est aussi une philosophie emprunte d’humilité pour vous aider à construire un monde plus en respect avec l’environnement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Renforcez le dynamisme de votre produit

Et si vous commenciez maintenant à pratiquer ? Pour cela c’est tout simple, je vous propose de vous lancer dans 3 actions.

1 – Tout d’abord, sélectionnez un problème technique parmi vos sujets d’innovation.

2 – Puis, connectez vous sur le site AskNature.org et recherchez une analogie dans le monde du vivant.

3 – Enfin, exploitez cette analogie et programmez une séance de créativité.

Voilà, c’est la fin de cet article. J’espère qu’il vous a plu. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous.

Et n’hésitez pas non plus à le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile 🙂

A très vite sur Innover malin !

2 Replies to “Biomimétisme, les 6 étapes clés pour vous en inspirer

  1. Pourquoi faire de la publicité au fondateur d’une secte ( La FBU, Fraternité Blanche Universelle”) ? « Tous les problèmes que les humains cherchent à résoudre ont leur solution dans le grand Livre de la nature. » Omraam Mikhaël Aïvanhov – Philosophe
    Votre article est intéressant mais pour cette raison je le partage pas sur FB. Bonne journée
    Sarah

    1. Bonjour Sarah,
      merci pour votre feedback. Je ne connaissais pas cet historique et je ferai plus attention à mes sources la prochaine fois 😉
      Je fais une mise à jour de mon article car je ne souhaite pas qu’il soit porteur de message que je ne cautionne pas.
      Merci encore et à bientôt sur le blog.
      Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *