Principe d’innovation : ajouter une fonction à votre produit

Dans la jungle de l’offre produit, il n’est pas toujours évident de sortir du lot. En réalité, le produit retenu par le client sera celui qui aura retenu son attention et qui aura le plus de valeur à ses yeux. Or, une stratégie intéressante pour créer de la valeur pour l’utilisateur est tout simplement d’ajouter une fonction.

Vous avez sans doute constaté que l’utilisateur a souvent de multiples besoins lorsqu’il pratique une activité. Un seul objet ne suffit pas toujours pour répondre à ses attentes. C’est la raison pour laquelle ce principe de multifonction est utile : il permet de créer plus de bénéfices pour le client et de mieux l’accompagner dans ses actions.

Pour commencer, je vais partager avec vous les secrets de ce principe d’innovation et vous expliquer comment l’utiliser. Puis, nous verrons ensemble à la fin de cet article, 3 exemples qui vous permettront de bien comprendre son application et de l’utiliser immédiatement.

Ce principe de multifonction est issu des 40 principes d’innovation de la méthode TRIZ. Et en l’appliquant, nul doute que vous générerez des idées pertinentes avec plus de valeur pour l’utilisateur.

Le principe de Multifonction

Est-il possible de rendre votre produit multifonctionnel ?

Le principe de multifonction suggère d’ajouter à l’objet une ou plusieurs nouvelles fonctions de telle sorte que d’autres objets deviennent inutiles. En quelque sorte, cela revient à se rapprocher d’une certaine universalité. Le produit multifonction est un produit multi-usage. Plus besoin de s’encombrer avec une multitude de produits, un seul suffit ! 🙂

Dans notre quotidien, comme on pouvait s’y attendre, on apprécie les produits multifonctions. Il faut dire que les experts en marketing nous y aident bien et inondent le marché avec des produits 2 en 1, 3 en 1, tout en 1, multi-quelque chose, les box, etc. Et ça marche, on attribue à un seul produit la valeur de plusieurs.

En réalité, on augmente considérablement la valeur perçue par l’utilisateur et donc sa désirabilité. Mais l’innovation ne sera un succès qu’à condition bien sûr de maîtriser les coûts. Car la désirabilité est l’écart entre la valeur perçue et le prix. Plus cet écart sera important, plus le produit sera désiré.

Il ne faut pas voir la multifonction comme un groupement d’objets, mais plutôt comme une intégration de fonction. C’est un piège dans lequel on peut tomber facilement. En additionnant les objets, on va indirectement additionner les coûts et évidemment, ce n’est pas le but recherché dans l’innovation.

Toutefois, le principe de multifonction n’est pas forcément quelque chose de révolutionnaire. Ça peut être un détail sur le produit, mais qui est suffisant pour être assimilé à un vrai plus.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment préfigurer l'évolution du nouveau cycle de vie d'un produit

Quelquefois, juste une astuce permet de différencier un produit par rapport aux autres. Et là encore, il ne faut pas chercher à ajouter un produit, mais uniquement sa fonction. Sinon, vous rentrez dans la notion de gadget que tout le monde sait faire et qui peut se révéler très coûteux.

Comment faire pour ajouter une fonction à votre produit ?

La formulation du principe que je vous propose est tellement simple et efficace qu’elle se suffit à elle-même. Je n’ai pas trouvé pertinent de vous en proposer d’autres.

Ajouter au [produit] une fonction issue d’un [objet proche]

En revanche, et c’est là toute la clé du succès de ce principe, c’est de sélectionner une liste d’objets proches que vous pourriez associer. Pour cela, pensez à une personne en train d’utiliser le produit. Et réfléchissez à ce qu’elle utilise d’autre dans ce contexte-là.

Une astuce : pensez à sélectionner des objets du même univers, c’est plus facile pour associer leurs fonctions.

L’exemple du couteau

“Ajouter au [couteau] une fonction issue d’un [objet proche]” vous fait instinctivement penser au couteau Suisse. C’est vrai qu’il exprime à lui seul l’outil multifonctionnel par excellence.

Couteau suisse multi-usages bien utile dans de nombreuses situations

Il a été créé à l’époque pour l’armée Suisse qui cherchait un couteau pliant qui permettait aussi aux soldats de démonter leurs fusils. Et depuis, il est bien plus que ça et se vend toujours à des millions d’exemplaires !

Aujourd’hui le couteau suisse le plus multifonctionnel intègre 87 outils pour 121 fonctions différentes : une vraie boîte à outils intégrée.

L’exemple du téléphone

“Ajouter au [téléphone] une fonction issue d’un [objet proche]” vous fait instinctivement penser à l’Iphone. Là pour le coup, la multifonction semble sans limite. Il faut dire – bien aidé par Internet et l’univers des applications – le smartphone se transforme petit à petit comme l’interface privilégiée avec le monde qui nous entoure. Cela devient un peu le prolongement de nous-même, le prolongement dans le monde numérique.

Smartphone avec de multiples applications

On voit bien à travers cet exemple le rôle que joue l’évolution technologique. Sans cela, cette innovation de rupture n’aurait pas pu exister. L’Iphone est né de la convergence d’une idée de génie avec une nouvelle technologie disponible. Et quand on voit l’évolution de l’Intelligence Artificielle, les ressources semblent ne pas se tarir…

L’exemple du sac à dos

“Ajouter au [sac à dos] une fonction issue d’un [objet proche]” suggère pas mal de choses. Mais je voulais à travers cet exemple vous parler d’un petit détail fantastique. Certaines marques intègrent un sifflet dans une des boucles du sac à dos. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais je trouve cette idée super astucieuse.

Boucle de sac à dos avec sifflet intégré pour signaler sa présence en cas d’urgence

C’est vrai que lorsqu’on fait des courses en montagne, il est conseillé – voire dans certains cas obligatoire – de se munir d’un sifflet par mesure de sécurité, pour alerter en cas d’accident. Le fait de l’intégrer dans la boucle du sac à dos ne coûte rien, nada ! Et pourtant, c’est une fonction bien utile. Je classerai ça dans les produits malins 😉

D’autres exemples qui illustrent ce principe d’innovation

Cette pelle de survie multifonction EST-Shovel rassemble 18 outils différents intégrés sur sa surface plate ou dans son manche.
Cet outil à main multifonction Black & Decker exploite la vibration pour de multiples usages par une simple manipulation.
Ce robot multifonction Moulinex permet de multiples usages culinaires en interchangeant le contenant ou la tête rotative.

Et maintenant ?

Vous venez de voir 3 exemples qui illustrent l’application de ce principe d’innovation. Désormais, vous êtes armé pour l’utiliser et vous allez pouvoir passer à l’action en pratiquant un peu. Pour ça, je vous invite à réfléchir maintenant à un produit qui n’a pas évolué depuis un certain temps. Il est temps de le dépoussiérer !!!

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  6 secrets pour cultiver un esprit ouvert

Faites vraiment l’exercice tout de suite. Ça ne vous prendra que 10 minutes ! Il faut « battre le fer pendant qu’il est chaud » !

Pour aller plus loin…

Je vous invite à découvrir le reste des 40 principes d’innovation de TRIZ, car c’est une vraie mine d’or. Cela vous aidera à trouver d’autres solutions inventives et astucieuses.

Puis, si vous avez identifié un problème bien précis, vous êtes libre de suivre ma méthode TRIZ Express. Elle vous permettra de focaliser l’action de chaque principe sur l’objectif que vous voulez atteindre.

Enfin, si vous faites face à une contradiction, vous pouvez aussi utiliser la matrice de TRIZ. Elle vous permettra de limiter le nombre des principes à utiliser.

Bonne créativité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *