L’intérêt d’un brevet d’invention semble évident d’un point de vue juridique pour protéger une technologie et en avoir le monopole commercial. En revanche, on ne perçoit pas toujours comment utiliser un brevet pour stimuler l’innovation en entreprise.

En effet, la démarche de propriété industrielle stimule l’innovation. On pourrait parfois penser le contraire vu les contraintes administratives ou la vitesse à laquelle évoluent les technologies. Mais à bien y réfléchir plus on innove en déposant des demandes de brevets, plus on ouvre le champ du possible pour de nouvelles combinaisons : de nouvelles opportunités apparaissent !

Depuis que je m’intéresse à l’univers de la propriété industrielle, que ce soit en tant qu’inventeur ou en tant que conseil en innovation, j’observe plusieurs bénéfices indirects. Cet article est l’occasion de les passer en revue et de partager avec vous 5 bonnes pratiques.

Challenger votre inventivité

Un stimulant pour innover

Le processus menant à la délivrance d’un brevet permet de se confronter à l’état de la technique. C’est un véritable challenge pour vous différencier de ce qui existe déjà. Proposer quelque chose de nouveau peut se concevoir facilement, mais créer une solution inventive demande plus de créativité. Cela impose que votre solution ne soit pas évidente pour un homme du métier.

À la suite du dépôt de votre demande de brevet, l’examinateur vous challengera lui aussi sur ce point. Il fera référence à des brevets auxquels vous n’aviez peut-être pas eu accès. Puis il vous dira si votre création est brevetable notamment sur ce critère : ce qui n’est pas rien ! 

Le défi de l’inventivité est donc un bon moyen de stimuler la créativité et d’imaginer de nouvelles variantes pour votre concept. Donc si vous trouvez des brevets proches de votre idée de départ sur Espacenet : ne vous découragez pas et voyez cela comme l’opportunité d’aller plus loin !

Parce que la forme est contraignante, l’idée jaillit plus intense.

Charles Baudelaire

Apprendre de la veille brevet

En lisant des brevets pertinents en lien avec un nouveau concept, il est toujours intéressant de relever et de comprendre les problèmes identifiés par l’inventeur. C’est une partie qui est généralement détaillée au début de la description.

C’est aussi une bonne occasion d’améliorer votre compréhension du monde du problème et de vous enrichir de la réflexion d’inventeurs qui se sont posés les mêmes questions. C’est un des intérêts de la recherche d’antériorité de brevet.

La veille techno – via la recherche de brevets – est réellement un plus pour ne pas réinventer la roue. Cela permet au contraire de s’inspirer de ce qui existe déjà et de le faire évoluer dans le bon sens.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment faire une veille techno efficace

Pouvoir parler de votre projet plus librement

Dès lors qu’une demande de brevet est déposée, on ressent généralement une forme de sérénité dans sa communication. Le simple fait de dire qu’une technologie est brevetée a le double intérêt de la valoriser et de mettre en garde subtilement quiconque voudrait la copier.

Du coup, cela permet d’en parler plus librement et à plus de monde. C’est l’occasion de montrer votre invention et de le faire savoir comme sur un salon par exemple. Libéré du poids du secret ou de la confidentialité, vous pourrez communiquer pleinement sur les avantages et les fonctionnalités de votre concept.

C’est aussi un bon moyen de favoriser des remontées d’informations qui pourront vous permettre de proposer une évolution. Il y a toujours moyen d’imaginer un perfectionnement de ce que vous faites déjà. Parler de votre projet librement favorise l’émergence de nouvelles idées.

Cautionner l’ancrage technologique de votre offre

Au-delà des bénéfices et des fonctionnalités apportés par votre concept, le brevet apporte une caution technologique. C’est un vecteur de communication qu’il ne faut pas sous-estimer.

Il traduit aussi le facteur innovant de votre produit. Le simple fait d’indiquer dans une fiche produit « Technologie Brevetée » ou « Innovation Brevetée » indique clairement dans l’inconscient collectif un vrai travail de recherche et développement.

On peut voir aussi à travers le brevet un pari sur l’avenir qui vous permettra d’écrire une véritable saga. Dans ce cas, la technologie créera le socle de votre famille de produit et ainsi toute cette gamme bénéficiera du brevet d’invention.

Valoriser votre entreprise

J’observe souvent dans des présentations d’entreprise, l’usage subtil du nombre de brevets publiés pour traduire une activité innovante. Une société n’affirme pas qu’elle innove, mais le prouve par des indicateurs indiscutables. Les brevets en font partie. 

Dans le cas où vous disposez d’un portefeuille de brevet, il est toujours intéressant d’indiquer le nombre de brevets actifs, mais aussi le nombre de demandes de brevets déposées par an. Cela donne une idée du rythme soutenu par l’entreprise pour sa politique de propriété industrielle.

En réalité, le brevet est un actif immatériel pour votre entreprise. Ça peut être par exemple un outil de négociation pour attribuer une licence exclusive ou tout simplement une garantie pour un éventuel investisseur. En tout cas, le fait de posséder un ou plusieurs brevets facilite les partenariats sur une base concrète : ça rassure !

Conserver un avantage commercial 

Vous vous en doutez sûrement, une invention brevetable n’est pas synonyme de succès garanti. L’invention devient une innovation seulement si elle rencontre son marché. Rien ne permet de l’affirmer a priori. Au stade du brevet, il s’agit plus d’un pari sur l’avenir avec la volonté d’arriver sur le marché ni trop tôt ni trop tard.

Cela dit, le brevet vous donne un monopole d’exploitation de 20 ans. Plus précisément, il vous donne le droit d’interdire à un concurrent de vous copier. Même si vous estimez ne pas avoir les moyens de vous défendre – ce qui peut être le cas pour une petite structure – c’est déjà un bon épouvantail ! S’il n’empêche pas la concurrence, il évite au moins qu’elle soit frontale. 

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment faire une veille techno efficace

Il est possible aussi de faire perdurer la protection de son marché en pensant à déposer une marque. Au bout de 20 ans, le monopole d’exploitation du brevet sera terminé, mais si une marque a été créée, l’image de marque restera et pourra être protégée indéfiniment.

Par exemple, le brevet du concept Nike Air a été déposé en 1989. Il est donc tombé dans le domaine public en 2009, mais la marque Nike Air quant à elle continue d’exister.

Brevet n° US4817304A

Et maintenant ?

Le simple fait de comprendre tout le potentiel qui se cache derrière un brevet vous permettra d’en tirer le meilleur profit. Au-delà d’un intérêt commercial, il vous aidera à stimuler l’innovation dans votre entreprise.

Pour en savoir sur les brevets, n’hésitez pas à consulter les ressources mises à votre disposition sur Innover Malin. Vous découvrirez notamment comment breveter une innovation en 4 étapes, quels sont les 4 critères de brevetabilité d’une invention ou alors les 7 questions à vous poser si vous hésitez entre brevet et secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.