Comment identifier rapidement un problème technique

Pour identifier un problème dans un système technique, il est important d’en comprendre la logique. Le levier de la déduction et un vocabulaire adéquat sont très puissants pour bien le formuler puis le résoudre.

Lorsqu’on fait face à un problème, et cela ne manque pas en entreprise, la première difficulté est de savoir où il se situe. On en voit facilement les effets, mais de quoi s’agit il vraiment ? A quel niveau agir pour être le plus efficace possible ? Il est souvent difficile de se prononcer… et quelques fois notre esprit est tellement confus qu’on ne sait pas par où commencer !

Comprendre un système technique

En comprenant la logique de fonctionnement d’un système technique, il est plus facile de faire la part des choses entre un problème d’usage et un problème technique lié à la définition du produit. Par ailleurs, il est tout aussi important d’utiliser un vocabulaire clair et précis pour être efficace.

La logique de fonctionnement d’un système technique.

Il se trouve qu’un produit tire sa raison d’être dans la réponse qu’il apporte à un besoin. Et on peut dire que c’est un bon produit s’il satisfait les besoins de l’utilisateur.

Si on creuse un peu, on observe qu’un produit s’identifie par des caractéristiques qui lui sont propre. Il possède une structure qui se traduit par des solutions techniques telles que sa forme, ses dimensions, sa cinématique, les matériaux utilisés et son process de fabrication.

Lorsqu’elle est sollicitée d’une certaine manière, cette structure manifeste un comportement dynamique. Ce comportement est mesurable et peut donc être testé pour voir s’il atteint le bon niveau de performance. In fine c’est ce même comportement qui remplit une fonction attendue permettant de satisfaire un besoin.

La dépendance entre les différentes strates

En réalité, le fonctionnement d’un système technique est une série de dépendance qui logiquement s’emboitent les unes aux autres. Il est donc essentiel de comprendre à quel niveau se situe le problème pour apporter une solution sur la bonne strate.

Illustration extraite de “Concevoir l’innovation industrielle : méthodologie de conception de l’innovation.” CNRS Éditions 2001. J.Perrin

Comment agir sur un système technique

Lorsqu’on sait où se situe le problème à résoudre, il nous est plus facile d’identifier où prendre appui pour agir efficacement. Pour cela, vous avez plusieurs options pour résoudre de manière inventive le problème identifié.

  1. Pour commencer, essayez de trouver une solution dans la strate inférieure,
  2. Puis, essayez de solutionner votre problème en changeant ses données,
  3. Enfin, essayez de changer les données supérieures au problème identifié.

Exemple d’un problème technique à résoudre

Prenons l’exemple d’un vélo de route dont le cadre en carbone s’est cassé. On peut d’ors et déjà dire que le produit n’a pas satisfait le besoin de l’utilisateur. Notre vision plus fine du système technique et le questionnement associé nous permettra d’affiner l’identification du problème.

Le problème concerne t-il …

La fonction :

  • L’utilisateur a t-il utilisé le vélo dans de bonnes conditions ?
  • Le besoin a t-il été bien formulé et pris en compte au moment de la conception ?
  • Est-ce que les fonctions définies ont été remplies ?
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment résoudre un problème technique difficile

Le comportement :

  • Le comportement était-il conforme aux performances attendues ?
  • Existaient-il des comportements perturbateurs ou parasites ?
  • Est-ce que le comportement est suffisamment contrôlé par le système ?

La structure :

  • Les formes, les dimensions, le process de fabrication et les matériaux utilisés sont-ils adaptés aux sollicitations ?
  • Est-ce que la cinématique de la structure est coordonnée en terme de rythme et de fréquence ?
  • La structure permet-elle un libre passage de l’énergie entre les différents organes ?
  • Est-ce que les parties de la structure sont développées de manière égale et homogène ?

Des pistes de solutions pour cet exemple

Imaginons dans cet exemple que le problème identifié soit un problème de comportement. Le cadre a subi une rupture de fatigue sous une charge importante et des vibrations répétées.

Dans ce cas vous pourriez innover en cherchant une solution dans la strate inférieure. C.a.d revoir la forme, les sections, le process et/ou les matériaux du cadre pour absorber plus de vibrations ou pour supporter plus de charge.

Vous pourriez aussi changer les données du problème en limitant les vibrations arrivant jusqu’au cadre. C.a.d intégrer un organe de contrôle qui filtre les vibrations.

Vous pourriez-aussi reconsidérer l’usage même du produit. Connaissez-vous assez bien l’usage qui est fait de votre produit ? Ne serait-ce pas le moment de passer du temps sur le terrain avec l’utilisateur pour reconsidérer votre cahier des charges ?

Comment identifier et résoudre un problème technique

Pour assimiler cette manière d’identifier un problème, je vous invite à suivre le processus suivant :

1 – Identifier le problème

Pour commencer, essayez de récolter un maximum d’info sur le problème. Que ce soit un compte-rendu, une interview ou directement le produit en question, chaque élément du dossier vous sera utile pour vous imprégner de la situation. Autant que possible, il faut éviter d’interpréter ou de faire des raccourcis.

Ensuite, pour faire simple je vous suggère de décomposer mentalement les différentes dépendances allant du produit jusqu’au besoin. Cela vous aidera à scanner rapidement votre système technique et à localiser facilement où se situe le problème sans devoir décliner une méthodologie lourde et laborieuse.

A ce stade il faut rester vigilant et se méfier du biais de confirmation qui nous joue souvent des tours. Il vaut mieux retenir plusieurs hypothèses et les examiner plutôt que d’en choisir qu’une par commodité sans prendre le temps de la vérifier. Essayez d’analyser quelles sont les causes vraiment impactantes.

Pour aller plus loin dans l’analyse, vous pouvez utiliser aussi une méthode d’analyse comme le QQOQCP qui suggère de répondre aux questions suivantes : Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Cette analyse vous permettra de ne négliger aucun détail.

2 – Formuler l’action voulue

Tout d’abord, vous devez formuler une action voulue. Je souligne l’importance de formuler l’objectif à atteindre, c.a.d l’action voulue, car cela guidera plus facilement votre créativité pour solutionner le problème.

Pour apporter une solution efficace et ciblée il vaut mieux utiliser un vocabulaire clair et précis dans la formulation du problème. Pour cela, utilisez des verbes d’action qui ont du sens pour un concepteur.

Par exemple, il vaut mieux utiliser des verbes comme : guider, arrêter, associer, stabiliser, etc … plutôt que des verbes tels que résoudre, améliorer, modifier, etc … qui au final sont peu explicites pour un concepteur.

Il est tout aussi important de ne pas donner la réponse dans la formulation du problème.

Exemple : « Disposer d’un cadre de vélo qui ne casse pas. » plutôt que « Remplacer le process du cadre du vélo. »

3 – Rechercher des solutions

On observe que mieux le problème est défini, plus facile est sa résolution. Donc si les deux premières étapes ont été menées sérieusement, vous avez probablement identifié avec précision sur quel périmètre agir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment analyser un problème fonctionnel avec un diagramme FAST

Pour la recherche de solutions, je vous suggère d’utiliser une méthode de créativité avec laquelle vous êtes à l’aise. Vous pouvez organiser un brainstorming focalisé sur la résolution du problème. Ou alors vous pouvez exploiter par exemple les 40 principes d’innovation de Triz en focalisant là aussi chaque principe sur la solution idéale, l’action voulue.

4 – Tester et vérifier le résultat

Enfin, il vous reste à concrétiser la solution proposée. Pour cela rien de tel qu’un prototype et un test pour confirmer vos intuitions ou vos calculs.

Ne cherchez pas à réaliser un prototype parfait. Mais en revanche réfléchissez où rendre votre proto adaptable afin de pouvoir réaliser plusieurs essais successifs si besoin. En effet, il se peut qu’il soit nécessaire de faire fluctuer un critère dimensionnel ou physique selon les intervalles de tolérance définis par vos exigences.

Et maintenant ?

Les problèmes à résoudre sont nombreux en entreprise et on n’a pas toujours le temps d’y consacrer une analyse longue et fastidieuse. La compréhension des dépendances des différentes strates entre le produit et le besoin vous permettra d’avoir une vision d’ensemble de votre système et d’identifier rapidement le problème.

Et une formulation claire de l’action voulue vous permettra d’aller droit au but et d’innover plus facilement.

Pour vous aider à identifier et résoudre un problème, voici 4 actions à réaliser :

1 – 🔥 Pour commencer, choisissez un produit avec un problème à résoudre.

2 – 🔎 Puis, scannez votre système technique suivant les différentes strates pour identifier où se situe le problème.

3 – 🎯 Ensuite, formulez la résolution du problème à travers une action voulue.

4 – 🚀 Enfin, organisez une séance de créativité pour trouver des solutions.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à ajouter vos commentaires en dessous. Et le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile 🙂

A très vite sur le blog Innover malin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *