La preuve de concept – en anglais Proof Of Concept (POC) – est une démonstration préliminaire de la faisabilité et de l’attractivité d’un concept. 

Lorsqu’un concept a été retenu suite à une séance de créativité – ou tout simplement sur la base d’une intuition – il est prudent d’en évaluer le potentiel. Et cela le plus en amont possible pour savoir tout de suite où on met les pieds.

Pour savoir si un concept innovant est une réelle opportunité, il doit remplir plusieurs caractéristiques : 

  • être faisable techniquement et avec des compétences disponibles,
  • être suffisamment attractif pour le client afin de déclencher l’acte d’achat,
  • avoir un potentiel économique pour assurer la croissance de son entreprise. 

Pourquoi réaliser une preuve de concept

Confirmer l’opportunité du concept à moindre coût 

Pour montrer l’intérêt de votre concept, il faut donc rassembler un certain nombre de preuves pour vous en assurer. C’est le but de cette démarche de POC. C’est ce qui permet de rendre tangible la transformation d’une idée en véritable projet sur lequel il est opportun d’investir plus de temps.

Démontrer l’existence d’une opportunité pour développer un nouveau marché passe donc par une évaluation complète sur le plan technique, marketing et économique. In fine, l’idée est de pouvoir se dire si ce projet en vaut vraiment la peine : GO ou NO GO

Évaluer l’expérience pour l’utilisateur le plus tôt possible 

Une erreur couramment rencontrée est de penser performance et technologie avant de penser bénéfice pour l’utilisateur. Alors qu’il est essentiel de se centrer sur les utilisateurs pour confirmer les avantages du produit, observer l’expérience qu’ils vivent et recueillir leurs ressentis.

Avoir une idée est plutôt facile, le plus difficile est de la concrétiser et de savoir si c’est une bonne idée. Un bon moyen est de vérifier l’expérience utilisateur et de faire mûrir l’idée du concept.

Un préalable au développement d’un produit 

La démarche de POC permet d’aller vite sous réserve de faire les choses simplement et ne pas rentrer dans un processus trop lourd. Sa réalisation doit être engagée au plus tôt pour ne pas perdre son temps sur un projet séduisant dans l’absolu, mais vulnérable et fragile à l’épreuve d’une analyse préliminaire. 

Un projet d’innovation est incertain, mais ce n’est pas une raison pour partir “la fleur au fusil” sans prendre de précaution. La démarche du POC permet justement de faire le point sur la situation et de mesurer le réel potentiel de votre projet et le chemin technologique à parcourir.

Faciliter la prise de décision

La preuve de concept est une aide indéniable pour présenter votre projet en interne ou à un potentiel partenaire. Cela donne un cadre propice aux échanges sur la base de données factuelles. On évite ainsi de parler dans le vide. C’est d’autant plus important lorsqu’un concept n’est pas assez mature.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment appliquer le lean startup à votre projet d'innovation

Cette démarche est aussi très utile pour donner un cadre au projet sur des bases plus objectives (pas juste des intuitions). Cette phase clé permet de réduire les risques et les incertitudes avant d’aller plus loin dans le projet. En quelque sorte, cela valide le bien-fondé du projet avant d’investir du temps en développement. 

POC (Proof Of Concept) : de quoi s’agit-il 

Les preuves du concept 

La recette pour transformer un concept en innovation à succès doit intégrer plusieurs ingrédients. Votre concept doit être faisable techniquement, être attractif pour vos prospects et il doit correspondre à un marché existant ou en devenir : c’est donc le but de cette démarche.

Afin de se lancer dans l’aventure du POC, il faut donc être conscient de ce questionnement sur 3 axes :

  • Le produit (la technique)
  • Le marketing
  • Le marché 

Il ne s’agit pas uniquement de réaliser un prototype ou une maquette, mais bien de se questionner sur tous les aspects du concept. Cette phase s’appuie donc également sur les outils classiques de recherches documentaires, les études marketing, l’analyse de données, les tendances, etc.

Le prototype

Il serait difficile d’émettre un avis uniquement sur des données théoriques. C’est la raison pour laquelle un prototype est incontournable dans cette démarche. Ceci dit, la démarche du POC n’est pas forcément la même dans la tête de chacun. Il vaut toujours mieux se mettre d’accord sur les livrables attendus. 

Un premier prototype ressemble plus souvent à un « monstre » qu’à une véritable maquette de salon. Il peut également prendre une forme basique très conceptuelle. Le secret d’un bon prototype est d’aller vite et de lever un maximum de doutes. Il peut donc y avoir de la déception pour celui qui ne sait pas à quoi s’attendre : soyez vigilant sur ce point.

Une méthode en mode agile

A un stade très en amont, il faut pouvoir pivoter facilement. Le processus doit rester souple : c’est un atout ! Cette démarche se veut donc agile : agir et réagir vite en fonction de l’avancée de la réflexion.

En cela, la démarche du POC rejoint l’esprit du Lean Startup qui suggère de tester au plus tôt une offre auprès de ses clients et de corriger le tir si besoin avant d’investir dans son développement et sa production. Ainsi, vous validez vos hypothèses de départ à moindre coût.

Un autre effet positif est qu’en minimisant les investissements vous pouvez vous permettre de prendre plus de risque en avançant étape par étape. 

Les points de vigilance

La démarche du POC offre beaucoup de souplesse. Mais il ne s’agit pas d’explorer et évaluer n’importe comment, car ça peut vite partir dans tous les sens. Pour innover, il vaut toujours mieux chercher à atteindre un objectif.

C’est pourquoi je vous conseille de choisir le périmètre de vos recherches et de vos tests : segments de client, domaines d’application, etc. Dans le cas contraire, les résultats pourraient être imprécis, voire erronés par rapport à vos besoins réels. Les hypothèses de départ sont donc essentielles.

Comment construire une preuve de concept

Pour vous aider dans la construction de votre preuve de concept, je vous propose une série de questions. Le simple fait d’y répondre vous permettra d’avancer pas à pas.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les 4 secrets d'un bon prototype

Étape 1 : le cadrage de la preuve de concept

Cette étape doit être travaillée en amont avec le demandeur. Cela vous permettra d’être en phase avec la demande et de ne pas vous égarer en cours de route.

  • Quels sont les moyens dont vous disposez (équipe, budget, moyen, etc.) ? 
  • Quel est le niveau de livrable attendu sur le POC et dans quel délai ?
  • Quelles sont les hypothèses de départ ?
  • Quels sont les doutes ou les réserves qu’il va falloir lever ?

Étape 2 : le prototypage et le questionnement 

La faisabilité technique

Il s’agit ici de réaliser un premier prototype et de lever les doutes sur la faisabilité. La définition du prototype sera donc très différente selon les technologies maîtrisées. L’idée étant de faire les choses rapidement et simplement avec les moyens du bord. 

Par exemple, il m’est arrivé de réaliser un POC pour un concept de Brise-Soleil Orientable constitué de lames issues de tuyaux en PVC coupés dans le sens de la longueur. J’avais besoin d’une certaine forme de lame, mais je n’avais pas le budget ni le temps pour les réaliser avec le vrai process. 

  • Est-ce que ça fonctionne ?
  • Le concept est-il faisable techniquement ? 
  • Est-ce suffisamment simple ?
  • Avez-vous les compétences en interne ? Sinon, sont-elles disponibles facilement en externe ?
  • Le process est-il maîtrisé par votre entreprise ? Sinon est-il disponible chez vos partenaires ou accessible facilement ?
  • Les matériaux utilisés sont-ils utilisés par votre entreprise ? Sinon sont-ils accessibles facilement ?

En répondant à ces questions, vous allez pouvoir mesurer la distance technologique qui existe entre la cible à atteindre et là où vous en êtes.

Si vous avez besoin d’aide pour concrétiser votre POC, n’hésitez pas à vous tourner vers un fab lab près de chez vous. Au delà de la réalisation d’un prototype – ou d’une maquette – c’est un excellent moyen d’ouvrir le champ du possible sur des solutions que vous n’auriez peut-être pas envisagées.

Le marketing

Cette réflexion permet de poser les bases de la proposition de valeur et de préparer le pitch qui valorisera votre offre et la rendra irrésistible. Vous devez aider vos prospects à se convaincre par eux-mêmes de l’intérêt de votre offre et ce que cela va leur permettre de réaliser.

  • Quel est le bénéfice pour l’utilisateur ? 
  • Quelle expérience positive vit l’utilisateur ?
  • Est-ce que le concept correspond aux fonctions principales attendues ?
  • Répond-il à un problème ou une frustration forte de l’utilisateur ?
  • Qu’est-ce qui différencie ce concept de l’offre actuelle ?

Le marché

Cette analyse permet d’établir l’existence du marché. Une des difficultés dans l’innovation est justement d’identifier l’accès au marché. C’est une étape cruciale dans un projet d’innovation. Le simple fait d’anticiper l’accès au marché permet de prendre en compte un certain nombre de contraintes qui sont des freins à l’achat.

  • Existe-t-il un marché potentiel pour ce produit ? Quelle est sa taille ?
  • Y a-t-il des perdants sur la chaîne de la valeur du produit ? Il est important d’évaluer la perception des autres acteurs de la chaîne de la valeur. Si votre concept génère une mauvaise perception à un niveau, cela se transformera en frein pour le développement de votre projet.
  • Existe-t-il un risque de cannibalisation avec votre offre existante ?
  • Quel est le potentiel de croissance ?
  • Quelle différentiation significative y a-t-il par rapport à la concurrence ?
☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les 4 secrets d'un bon prototype

Étape 3 : le pilotage de votre POC (Proof Of Concept)

L’objectif du POC est de vous permettre de prendre des décisions en fonction des risques et des indicateurs identifiés. Il est donc nécessaire de piloter le POC avec des retours réguliers en mettant en place par exemple un comité de pilotage.

Ce processus itératif doit permettre de conclure sur la suite des opérations. En somme c’est un jalon décisionnel qui valide la volonté et les moyens de passer en phase de développement : GO ou NO GO.

En fonction du POC, il arrive parfois qu’un projet séduise plus que prévu. L’effet waouh est tellement fort que la stratégie de l’entreprise évolue (dans le bon sens). Vous n’êtes pas à l’abri d’une heureuse surprise ! 🙂

Et maintenant ?

La preuve de concept s’inscrit donc dans une démarche agile. Elle est particulièrement adaptée aux entreprises qui veulent valider la viabilité d’un produit ou d’un service avec un investissement minimal. Autant dire que cela concerne tout le monde !

La démarche du POC vous permettra d’avoir une vue globale sur votre concept. Cela « force » une combinaison heureuse de trois composantes indissociables pour une innovation : le produit, le marketing et le potentiel marché.

Cette manière de penser apportera de l’agilité à votre processus d’innovation. Le fait de s’inscrire dans l’action et le test permettent d’avancer pas à pas de manière plus sûre. Au final vous concevrez un meilleur produit en diminuant votre temps de développement !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.