L’évolution du bâton de trail nous montre l’intérêt des bases brevet pour prendre conscience de l’état de l’art et en tirer profit intelligemment sans perdre du temps à réinventer ce qui existe déjà.

Le bâton de trail pliable

Si vous vous intéressez au trail, vous avez sans doute remarqué que les bâtons sont désormais pliables. Ils ont remplacé les versions télescopiques issues du monde de la randonnée. Ça a été une réelle innovation dans le monde du trail avec plusieurs avantages à la clé pour l’utilisateur :

  • Gain de place, car les segments sont plus courts
  • Solidité sans risque de se rétracter au moment de l’appui au sol
  • Légèreté
  • Mise en œuvre plus facile et plus rapide, ce qui est intéressant pour une course de trail chronométrée

Bref, le bâton pliable est plus intéressant pour le trail que le bâton télescopique et l’a donc remplacé. Dès lors que les bénéfices pour l’utilisateur sont manifestes, il est logique que le produit soit adopté.

Petite question : cette technologie du bâton pliable date depuis quand au juste ?

Bâton de trail pliable de la marque Leki.

Recherche dans les bases brevet

En menant une recherche dans les bases brevet, j’ai découvert que le système pliable auquel nous faisons référence pour le bâton de trail a été inventé en 1907 par l’américain JOSEPH CASALE. À l’époque ce système pliable était adapté au mât de parapluie. Vous noterez en passant que le lien entre deux segments est un ressort.

Brevet n° FR391122A

Puis ce système a été perfectionné 20 plus tard en 1928 par l’allemand ERWIN SPITZNAGEL. Cette  invention comprend trois parties amovibles qui sont reliées l’une à l’autre de manière articulée par des câbles. L’inventeur précise dans la description que cette solution technique s’adapte aussi aux cannes de marche. Ce concept se rapproche de la version actuelle du bâton de trail.

Brevet n° GB296653A

Aujourd’hui, des marques comme Leki proposent des solutions très abouties. Ce sont les bâtons que j’utilise en trail et qui m’ont inspiré cet article 🙂

Brevet n° EP2670271A1

Quelles observations peut-on faire sur cette évolution ?

Connaissance technique

La première observation est que nous ignorons la plupart des inventions qui datent d’un certain temps. Notre connaissance se limite essentiellement aux produits que nous connaissons dans notre entourage, mais ne remonte pas aussi loin que des inventions disponibles dans les bases brevets. Ce qui explique que l’invention du mât de parapluie, inventé en 1907, soit complètement inconnue du grand public.

À l’image des espèces vivantes, les objets évoluent suivant un arbre d’évolution. Parfois, certaines branches sont abandonnées au profit d’une solution technique pertinente qui amorce une nouvelle lignée de produit. C’est l’exemple du mât de parapluie qui aujourd’hui n’existe qu’à travers une solution télescopique faisant oublier ses origines pliables.

☼ Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  L'évolution technique de la tondeuse à gazon : histoire d'innovation

Transfert de technologie

Cela montre également qu’une invention peut s’inspirer d’un autre domaine d’usage. Il est toujours intéressant de considérer une fonction et non pas rester limité à un domaine d’usage au risque de faire une fixation sur les produits existants. Il est donc intéressant, lorsqu’on réalise une veille technologique, de mesurer l’état de l’art dans des domaines proches du sien.

Les barrières entre domaines sont parfois hermétiques sans aucune raison valable. Or, il faut savoir sauter ces obstacles pour ouvrir de nouvelles perspectives ! Le transfert d’un domaine à l’autre représente une grande part des inventions et permet d’accéder à de nouveaux marchés.

Combinaison de solutions

Cela dit, les bâtons pliables ont tout de même une limite. Ils ne remplissent pas une fonction principale que proposent les bâtons télescopiques : leur capacité de réglage en hauteur. Qu’à cela ne tienne … l’évolution suivante du bâton pliable adapté au trail a été de combiner une architecture pliable avec une partie télescopique. 

Baton de trail pliable et réglable en hauteur de la marque Leki.

Cela nous montre que l’innovation est bien souvent une combinaison nouvelle de choses existantes. Il ne faut pas hésiter à s’inspirer de ce qui existe déjà. Avec toutes les solutions techniques auxquelles vous avez accès facilement en consultant les bases brevet, votre seule limite est celle de votre imagination.

Voilà, c’est la fin de cet article. Si vous avez trouvé le contenu intéressant, n’hésitez pas à poster vos commentaires ou vos questions en bas de cette page, et à le partager avec vos amis ou vos collègues si vous pensez que ça pourrait leur être utile ! 🙂

    3 réponses pour "Le bâton de trail pliable : histoire d’innovation"

    • guillaume

      Bonjour Laurent,
      Je fais le lien également avec les arceaux de tentes qui utilisent ce principe depuis très longtemps.
      Au plaisir

      Guillaume

      • Laurent Cachalou

        Bonjour Guillaume,
        Oui tu as raison. Cela nous montre que les domaines proches peuvent être nombreux sans forcément allez chercher très loin. Merci pour ta contribution.
        A bientôt,
        Laurent

    • Bernard

      Il existe également une innovation pour la fixation des dragonnes sur les bâtons de trail : cette fixation utilise un aimant à positionner en face d’un orifice et clic, c’est rapide, facile et sans effort. C’est ce que propose la marque TSL que je trouve plus astucieuse et plus aisée que la solution LEKI ou que la solution « dragonne traditionnelle » de chez Black Diamond par exemple.

      Bien cordialement,
      Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.