Surveiller ses concurrents est juste normal dans la vie d’une entreprise. Il est important de se positionner en temps réel pour prendre de bonnes décisions au bon moment.

Il est toujours désagréable d’apprendre trop tardivement une information et de se laisser surprendre. Les conséquences peuvent parfois être terribles surtout s’il est trop tard pour réagir. 

De plus, quand on est le dernier à connaître une information alors que tout le monde est au courant, l’ego en prend un coup surtout si on est censé le savoir avant les autres.

Heureusement, il existe des solutions pour remédier à cela. Le simple fait de mettre en place une routine qui permet d’obtenir les bonnes infos au plus tôt vous apportera de la sérénité.

Ainsi, vous pourrez vous dire que si aucune info ne circule, c’est qu’il n’y en a pas… C’est un peu le principe de l’alarme : tant que ça ne sonne pas, c’est qu’il n’y a pas de danger ! 🙂

3 types d’informations concurrentielles à mettre sous surveillance

Surveiller l’actualité de vos concurrents 

L’actualité autour d’un concurrent est toujours intéressante pour pouvoir se situer. Lorsqu’on cherche à innover sur un produit, le contexte rentre en ligne de compte et influe sur vos choix. Il vaut mieux connaître son marché pour innover juste.

Le problème est qu’on est rapidement noyé sous le flux d’information continue. C’est la raison pour laquelle, il vaut mieux filtrer les données qui vous arrivent sur certains mots clés bien précis. C’est ce que permettent de faire aujourd’hui les moteurs de recherche.

L’outil gratuit le plus simple que je connaisse est Google Alertes. En quelques clics il vous permet d’être alerté lorsqu’une information pertinente est publiée sur le net.

Consulter les derniers brevets publiés

Un brevet a le gros avantage de vous donner des informations techniques avant même que le produit ne soit commercialisé. 

En faisant le travail régulièrement, vous observerez peut-être une tendance technologique que suit votre concurrent. L’air de rien, ça vous donne une information précieuse sur la stratégie suivie.

De plus, si jamais, votre concurrent dépose un brevet proche du vôtre, il est possible de vous y opposer dans les 9 mois qui suivent la publication de la mention de délivrance au Bulletin officiel.

Analyser les nouveaux produits commercialisés

Toutes les innovations ne sont pas communiquées sur internet ou publiées à travers un brevet. Il s’agit quelquefois d’un composant, d’une astuce de production ou d’assemblage.

En réalité, on apprend toujours énormément en démontant un produit.  Encore faut-il se poser les bonnes questions : 

  • Le pourquoi : à quoi ça sert ?
  • Le comment : comment c’est fait ?

A la fin de cette analyse, je vous conseille de tirer une conclusion. Quels enseignements en tirez-vous ? Car c’est tout de même l’objectif de la démarche : apprendre des autres et impulser de nouvelles opportunités.

Comment vous organiser pour mettre en place ces alertes

Lister vos concurrents à surveiller et vos centres d’intérêt

Avant de vous lancer , je vous conseille de structurer un minimum vos recherches. 

Tout d’abord, listez le nom des entreprises qui vous intéressent. Pour cela, pensez à prendre en compte les variantes possibles et regardez si l’entreprise communique au nom d’un groupe ou au contraire au nom d’une filiale.

Ensuite, listez les thèmes de recherches qui vous intéressent et les mots clés pertinents.

Cette préparation vous sera utile pour exploiter les outils que nous allons voir à présent.

Comment exploiter tout le potentiel de Google alertes 

Si vous recherchez des informations sur un concurrent peu visible sur internet, vous pouvez simplement écrire son nom dans le champ de recherche de Google Alertes

En revanche si ce concurrent est une multinationale largement visible sur internet, vous risquez d’être noyé sous les informations. Une astuce est d’affiner la recherche en associant d’autres mots clés en fonction de vos centres d’intérêt.

Vous pouvez aussi utiliser la syntaxe de la recherche avancée de Google pour affiner encore davantage vos alertes, mais ce n’est pas toujours utile. En tous cas, sachez que c’est possible.

Google alertes vous permet aussi de choisir la fréquence, la source d’info et la langue. C’est bien utile pour calibrer les alertes en fonction de vos besoins. Personnellement, j’utilise une fréquence hebdomadaire: c’est largement suffisant pour surveiller ses concurrents.

Par exemple si vous êtes concepteur de chaussure de running dans une grande marque de sport et que vous cherchez à être au courant des innovations de Nike dans le domaine des semelles (outsole en anglais). Il vous suffit d’écrire en anglais les mots clés : outsole Nike innovation. Ensuite rien ne vous empêche de dupliquer cette alerte sur d’autres marques ou d’autres parties du produit.

Comment faciliter votre veille brevet sur Espacenet

Votre veille brevet concurrentielle se fait très facilement sur Espacenet en formulant une requête par le nom du déposant. 

Si votre concurrent produit plusieurs typologies de produit, il vaut mieux associer à votre recherche de brevet un filtre supplémentaire avec la classification du produit concerné. Je vous conseille d’interroger les bases brevets une fois par mois : c’est largement suffisant.

Si on reprend l’exemple précédent, votre recherche se portera sur la marque Nike et la classe concernée par les chaussures est A43. Ici vous devrez indiquer également le mois concerné par votre recherche. Imaginons que nous soyons début mars 2021 et que nous voulions lister les brevets publiés par Nike sur le mois de février, il vous faudra alors indiquer dans le champ de recherche : pa = « nike » AND pd = « 2021-02 » AND cl = « A43 ». Ou alors vous pouvez aussi construire votre requête directement depuis la recherche avancée. Ensuite rien ne vous empêche d’ajouter à cette veille d’autres marques ou d’autres classes. 

Acheter régulièrement des produits à démonter

Il paraît assez évident de surveiller les produits concurrents, mais tout le monde n’a pas le réflexe de le faire. Pour ne pas être pris de court, je vous conseille d’allouer un budget pour ça. Il vaut mieux le prévoir, car la somme peut vite être conséquente.

Ensuite, il est toujours intéressant pour ces achats d’impliquer l’équipe avec laquelle vous travaillez, car l’analyse d’un produit concurrent et son démontage est un vrai travail de groupe. C’est un moment où l’on apprend autant dans la découverte que dans l’échange. Autant en faire un moment de cohésion et de partage.

Je vous conseille de prendre un maximum de photo pendant le démontage. D’une part pour se souvenir de l’état initial du produit, mais aussi pour d’éventuelles présentations.

Par ailleurs, certaines zones géographiques commercialisent certains produits en avance. Il est possible aussi que l’innovation qui vous intéresse ne soit pas distribuée dans votre pays. Il est donc intéressant de le savoir pour commander vos produits au bon endroit.

Et maintenant ?

En mettant en place ces 3 astuces, vous allez augmenter considérablement la connaissance des produits de vos concurrents. Et surtout, vous le ferez dans le bon timing pour rester dans la course et lancer vos plans d’action au bon moment.

Ce que vous mettrez en place vous profitera personnellement et vous permettra de mobiliser autour de vous. Tout le monde s’intéresse à la veille concurrentielle, or si vous êtes celui ou celle qui apporte cette information, vous serez reconnu comme quelqu’un qui apporte aux autres. Et dans un travail collaboratif, ce n’est pas rien. 

Si vous voulez aller plus loin dans cette démarche, vous pouvez mettre en place une veille techno efficace. Vous disposerez ainsi de toutes les clés pour innover en partant d’une technologie. Cela vous permettra de favoriser la chance dans vos projets d’innovation en créant de nouvelles opportunités.

    1 réponse pour "Comment surveiller ses concurrents: 3 astuces efficaces"

    • Abdallah

      Bonjour merci beaucoup pour tout cet information très motivant je conseil ça va ne peu que améliorer , dans la question comment surveiller un concurrent cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.